CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Tout sur les ordinateurs, liens, infos...Avec un thread par machine. Si la machine n'y est pas , créez le premier post la concernant dans ce forum

Modérateur : Politburo

Répondre
Avatar de l’utilisateur
zpalm
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 2330
Inscription : 03 mai 2008 15:33
Localisation : Grenoble

CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par zpalm » 15 nov. 2016 01:23

Je partage un article que je viens de lire sur Gary Kildall, publié dans DrDobbs il date de 1997:

"Gary Kildall and Collegial Entrepreneurship"

Une histoire fascinante sur les tout débuts de la micro-informatique, de l'intel 4004 au GEM de l'Atari ST en passant par la création de CP/M l'OS qui allait devenir le standard du début des années 80 avant le hold-up de Bill Gates sur le DOS de l'IBM PC.

Avatar de l’utilisateur
badaze
Fonctionne à 14400 bauds
Fonctionne à 14400 bauds
Messages : 6296
Inscription : 12 févr. 2007 19:36
Localisation : Pas très loin de Lyon
Contact :

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par badaze » 15 nov. 2016 01:52

J'utilisais CP/M avec l'Amstrad CPC 6128 de mon "petit" frère (il a 40 ans maintenant) pour programmer en Turbo Pascal.

Je ne sais pas si Billou a fait un hold-up mais il était là au bon moment. Il y a sûrement plein d'OS inconnus meilleurs que MS-DOS mais si les meilleurs l'emportaient toujours ça se saurait.

J'ai pas tout lu l'article mais la petite Histoire veut que le patron de DRI faisait un golf quand IBM, qui cherchait un OS pour son PC, a essayé de le joindre sans succès. La suite on la connaît.
Tout est bon dans le pocket.
Moi j'aime tout.... Casio, HP, Sharp, TI et les autres sauf que les TI semblent ne pas m'aimer :(
http://www.emmella.fr
Mes Casio - HP - Sharp - TI
Homme invisible.

Avatar de l’utilisateur
Ben
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 786
Inscription : 21 août 2016 19:04

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par Ben » 15 nov. 2016 09:51

J'ai aussi utilisé le CP/M, sur le commodore 128. Je l'utilisais pour le Turbo Pascal principalement. C'est là dessus que j'ai commencé en dBaseII. Mais en 87, on sentait déjà que le vent avait tourné, que MS-DOS était devenu le nouveau standard.
zpalm a écrit :si les meilleurs l'emportaient toujours ça se saurait
On utiliserait quoi? OS/2? Unix? Ou encore du CP/M

Ben

Avatar de l’utilisateur
zpalm
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 2330
Inscription : 03 mai 2008 15:33
Localisation : Grenoble

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par zpalm » 15 nov. 2016 10:01

badaze a écrit :Je ne sais pas si Billou a fait un hold-up mais il était là au bon moment. Il y a sûrement plein d'OS inconnus meilleurs que MS-DOS mais si les meilleurs l'emportaient toujours ça se saurait.
En tout cas Microsoft a payé 280 millions de $ en 2000 à Caldera qui avait racheté DRI à Novell pour clore un procès sur les droits de DR-DOS, la version dérivée de CP/M pour l'IBM PC développée par DRI.
Le document à été publié par Groklaw: Settlement Agreement.
C'est peu au regard de ce que MS-DOS a rapporté Microsoft. Le code est différent mais tous les systems calls de MS-DOS ont été copiés sur CP/M par Tim Patterson le créateur de Q-DOS racheté par Microsoft pour répondre à la demande d'IBM, comme le prouve cette analyse.

Avatar de l’utilisateur
FlyingNono
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 1194
Inscription : 05 déc. 2003 21:26
Localisation : (encore dans les cartons)

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par FlyingNono » 15 nov. 2016 11:19

badaze a écrit :J'ai pas tout lu l'article mais la petite Histoire veut que le patron de DRI faisait un golf quand IBM, qui cherchait un OS pour son PC, a essayé de le joindre sans succès. La suite on la connaît.
Salut,
De mon coté, j'ai lu que DR n'était pas très intéressé de développer pour du Hardware aussi peu intéressant (aux vues de ce que proposaient les fabricants concurrents de l'époque, les full 16bits existaient déjà)
Ce qui est à rapprocher du fait (je l'ai lu :wink: ) que B.Gates avait bcp "travaillé" pour qu'Ibm fasse évoluer son hard vers une structure 8/16bits plus évolutive. Ce qui a été fait.
Le reste est une histoire de coût de licence et d'ouvertures inhabituelles à une l'époque où le client captif (du constructeur/hard) était la règle.
a+
« Fluctuat nec mergitur. »

Avatar de l’utilisateur
pir2
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 3954
Inscription : 31 oct. 2006 16:08
Localisation : 67310 Westhoffen
Contact :

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par pir2 » 15 nov. 2016 12:00

Ben a écrit :J'ai aussi utilisé le CP/M, sur le commodore 128. Je l'utilisais pour le Turbo Pascal principalement. C'est là dessus que j'ai commencé en dBaseII. Mais en 87, on sentait déjà que le vent avait tourné, que MS-DOS était devenu le nouveau standard.
zpalm a écrit :si les meilleurs l'emportaient toujours ça se saurait
On utiliserait quoi? OS/2? Unix? Ou encore du CP/M

Ben
OS/2 était reconnu comme un très bon OS, donc pourquoi pas?
Unix est bien utilisé, à tous les niveaux, serveurs comme personal (les OS systèmes Apple sont de l'Unix).
CP/M aurait pu évoluer, MP/M par exemple, une évolution multi-utilisateurs.
Et VMS est aussi du Digital, qui a inspiré un autre OS de M$: WNT, devenu 2000, XP, 7, 10 etc. ;)

Je l'ai déjà dit dans un autre post, dans les années 80, Digital proposait des machines équipées de Z80 et 8086 qui pouvaient démarrer sous CP/M et MS/Dos.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
rogeroge
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 2679
Inscription : 14 mai 2010 21:41
Localisation : Entre Nancy et Bercy : à Torcy

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par rogeroge » 15 nov. 2016 12:48

Bonjour.
pir2 a écrit :........
Je l'ai déjà dit dans un autre post, dans les années 80, Digital proposait des machines équipées de Z80 et 8086 qui pouvaient démarrer sous CP/M et MS/Dos.
Effectivement, l'Epson QX-16, toutefois équipé d'un Z80 et d'un 8088, démarrait selon la disquette système introduite, soit en
CP/M, soit en MS-DOS. Le mien était équipé d'un disque dur et si aucune disquette n'était introduite, le démarrage s'opérait
selon le système choisi au départ de l'installation. Le disque dur était partitionné selon mon choix un tiers CP/M et deux tiers
MS-DOS. D'autres systèmes pouvaient aussi être installés.
Mon premier véritable micro sous CP/M s'appelait l'Alphatronic PC de Triumpf Adler. Il comportait deux unités de disquettes
et j'ai eu le loisir d'utiliser Wordstar et CalcStar entre autres logiciels professionnels.
Au travail, de 1988 à 1990, mon employeur a envisagé l'achat de 8 Amstrad CPC 6128 monochromes avec deux unités
de disquettes dont une en 5 1/4 pouces pour une utilisation professionnelle avec WordStar, Multiplan et DBase2.
Actuellement, j'utilise CP/M avec les PX-4 et PX-8 de chez Epson.
Par contre, je n'ai jamais utilisé CP/M 86.

Pour mémoire, un club de passionnés de micro-informatique existait sous le nom de CPM :
C'était le Club Paris Micro animé par Bernard Péru qui a arrêté son activité en 1990 quand CP/M est devenu obsolète.
Les membres se réunissait tous les un à deux mois près de Nation pour présenter et testerdifférentes machines et logiciels.
Je me souviens du NewBrain, de l'Alphatronic qui a réussi à parler (avec une cartouche fabriquée "maison") et qui lisaient
et formatait via un logiciel spécialisé beaucoup de disquettes de différentes machines y compris IBM-PC, Amstrad CPC, ...
Il faut être fou pour venir sur ce site mais encore plus fou pour ne pas y revenir !

Avatar de l’utilisateur
jammaster
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 27
Inscription : 02 nov. 2015 23:37
Localisation : Lyon
Contact :

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par jammaster » 26 nov. 2016 11:42

Je crois que NT3.5 et 4 étaient fortement inspirés de WRAP non?
VMS est sympa, je l'ai sur une alphastation.
Je pense que Gary a loupé le coche avec IBM. Peut-être une histoire d'ego là où c'était un personnage assez médiatisé face au lapin Bill...

Jean-Louis
Fonctionne à 300 bauds
Fonctionne à 300 bauds
Messages : 256
Inscription : 14 mai 2010 19:15
Localisation : Lyon

Re: CP/M, Gary Kildall et l'histoire de Digital Research

Message par Jean-Louis » 27 nov. 2016 00:41

Kildall était un programmeur de génie, mais le business ne l'intéressait pas du tout. Tout le côté business, il le laissait à sa femme et à d'autres...

Il y a plein d'exemples comme ça : Steve Wosniak, Paul Allen...
Et à côté d'eux, il y a les businessmen comme : Steve Jobs, Bill Gates...

Répondre

Revenir vers « Tous les ordinateurs »