L'histoire des licences Commodore/Amiga

Tous les Amiga et dérivés, y compris la CD32

Modérateur : Politburo

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Gege34
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 656
Inscription : 03 oct. 2014 11:19
Localisation : 31

L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par Gege34 » 06 mars 2015 12:12

Même la série Dallas n'a pas fait mieux : à lire.
Mais #*$ qu'ils nous mettent les OS 3.x en open source bo...le :evil:
Au moins on en fera quelque chose, les seuls améliorations que l'on a sur ces OS c'est grasse à des passionnés qui passent leurs temps et leurs énergies à désassembler l'existant pour corriger les bugs et optimiser les routines, et à ceux qui développe des patchs pour le système.
Du Commodore (64/128/Amiga), De la HP (28/41/48/50/71) et quelques autres trucs (Ti, Canon X07, Psion, Casio, Palm)

Avatar de l’utilisateur
21stcentury
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 22
Inscription : 22 févr. 2015 18:40
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par 21stcentury » 07 mars 2015 23:57

Qu'ils nous sortent plutôt un OS4.x sur d'autres plateformes que celles qu'ils nous proposent à 2000 boules. Vraiment n'importe quoi, ils voudraient ne pas se faire de l'argent qu'on ne s'y prendrait pas mieux.

Triste de voir qu'une telle technologie n'ai pas eu un meilleur destin. L'Amiga a toujours eu la poisse avec ses propriétaires. Je n'ose imaginer ou en serait cette machine aujourd'hui si elle avait été rachetée à l'époque par un constructeur sérieux.
http://ultimateamiga.forumactif.com - Tout pour l'émulation Amiga

Avatar de l’utilisateur
Fabrice Montupet
Administrateur
Administrateur
Messages : 10439
Inscription : 17 mai 2002 11:39
Localisation : Nevers - France

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par Fabrice Montupet » 08 mars 2015 00:25

Quelle acharnement... L'Amiga et Commodore de manière plus générale sont morts commercialement en 1994.
Si seulement ceux qui s’intéressent à l'Amiga et Commodore uniquement dans un but mercantile pouvaient leur fiche la paix une bonne fois pour toute et les laisser aux passionnés nostalgiques. Je trouve que leur entêtement frise non seulement le ridicule mais aussi qu'il est et sera toujours voué à l'échec commercial.

Avatar de l’utilisateur
SbM
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 4377
Inscription : 24 nov. 2004 22:49
Localisation : SQY (78), France
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par SbM » 08 mars 2015 00:57

J'ai lu la news. Je n'ai strictement RIEN compris.
http://sbm.ordinotheque.free.fr | http://www.mo5.com
"Un bon disque dur est un disque dur mort." (Général Cluster)

Avatar de l’utilisateur
doudou
Fonctionne à 300 bauds
Fonctionne à 300 bauds
Messages : 179
Inscription : 07 août 2013 13:36
Localisation : Grenoble

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par doudou » 09 mars 2015 00:17

En fait ca me fait poser une question: quel intérêt aujourd'hui de tenter de continuer à développer AmigaOS? (4 et +)
Roads? Where we're going, we don't need... roads.

Avatar de l’utilisateur
Gege34
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 656
Inscription : 03 oct. 2014 11:19
Localisation : 31

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par Gege34 » 09 mars 2015 10:52

doudou a écrit :En fait ca me fait poser une question: quel intérêt aujourd'hui de tenter de continuer à développer AmigaOS? (4 et +)
Pour moi la question serait plus quel est l'intérêt des Amiga NG ?
Qu'apport cette plateforme par rapport à un ordi "ordinaire" (PC/MAC) ?

Perso je n'en vois pas, à par l'originalité mais à quel prix : hardware et énergie dépensé à faire ce que l'on veut (faire fonctionner son imprimante de marque xxx dernière génération par exemple).

Pour moi ce qui faisait l’intérêt des Amigas ancienne génération au niveau développement c'est les copros (blitter/copper) et savoir dépasser les limitations de la machine. Donc développer sur un Amiga NG pour un marché de niche je vois pas trop l'intérêt, autant développer sur un ordi "ordinaire" et si on veut l'originalité on développe sous Linux.

Pour en revenir au Amiga ancienne génération, si on reprend les acteurs :
Amiga Inc : A part détenir un nom de domaine, le reste c'est mort.
Hyperion : Bon il(s) est(sont) sur leur marché de niche OS 4.x.
Cloanto : Ceux qui détiennent les OS post 4.x. Amiga Forever c'est pas mal mais bon, il y a de la concurrence gratos (AmiKit, ClassicWB, Ultimate Amiga, j'ai dû en oublier là). Ce que je leurs reproche le plus c'est de ne rien faire sur ce qu'ils possèdent réellement, c'est à dire l'OS, s'ils ont les sources, il y a plein d'amélioration à faire dessus, plutôt que de juste faire un "packaging" de l'existant en prenant soin de crypter les précieux kickstarts (procédure de décryptage disponible un peu partout sur le web, ainsi que les kickstarts non crypté mais ça c'est une autre histoire).

Donc messieurs de Cloanto ça serait bien de nous mettre à disposition les sources des kickstart/workbench que des gens puissent améliorer/corriger tout celà. Ca serait bénéfique pour tout le monde y compris pour votre Amiga Forever.
Du Commodore (64/128/Amiga), De la HP (28/41/48/50/71) et quelques autres trucs (Ti, Canon X07, Psion, Casio, Palm)

Avatar de l’utilisateur
21stcentury
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 22
Inscription : 22 févr. 2015 18:40
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par 21stcentury » 09 mars 2015 18:04

Ah Cloanto ne m'en parle même pas. Je me suis rapproché d'eux en vue d'un contrat de distribution des Roms Kickstarts pour Ultimate Amiga Configurations. Ils m'ont laissés sous entendre que c'était en concurrence avec Amiga Forever.

Franchement à quoi bon continuer à faire payer des kickstarts qui ont plus de 20 ans d'âge et surtout empêcher les utilisateurs d'en profiter gratuitement. Ecoeurant !

Pour l'OS 4.x je n'en démord pas, il faut qu'il soit porté sur la plateforme Intel. Là non plus je ne comprend pas la politique d'Hyperion.

Libérez nous tout ça !

Malgré tout le respect que je leur doit, toutes ces compagnies sont quand même une bien belle bande de bras cassés.

Il semble tout de même que Hyperion ait prit la mesure d'un portage sur d'autres plateformes au vue de leurs derniers déboires financiers et l'autre bonne nouvelles étant que A-Eon qui a racheté tout une batterie de belles licences nous réserve quelques surprises en cette année 2015.
http://ultimateamiga.forumactif.com - Tout pour l'émulation Amiga

Avatar de l’utilisateur
gilles
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 2799
Inscription : 17 avr. 2007 21:25
Localisation : 44
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par gilles » 09 mars 2015 18:25

Pas forcement du meme avis sur l'utilité d'un portage x86 qui presente 2 gros defauts pour un os confidentiel. Trop de hardware differents a gerer et architecture mal fichue et historique.
Le portage qui aurait du sens serait un arm monocarte, comme le raspberrypi2 ou le beaglebone. Ca ferait un ordi simple et efficace pour pas cher. Pour moi c'est la seule facon de preserver un peu cet os (et puis os/beaglebone ca le fait ;) )

Avatar de l’utilisateur
Hialmar
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 313
Inscription : 17 mars 2014 12:32
Localisation : Toulouse

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par Hialmar » 09 mars 2015 18:41

Ah oui ce serait une idée ça.

Pour avoir testé AOS 4.1 (sous winuae mais avec une licence officielle) je le trouve plutôt sympa alors que je n'avais pas trop aimé Morphos et AROS (qui lui est gratuit). Bien sûr tout ça est une histoire de gout.

En tout cas, s'ils suivent ton conseil et développent AOS 4 pour RPi2 ou autre ARM pas cher du même style, j'en suis :)

Là par contre claquer 1000 euros dans une SAM ou 3000 euros dans un X1000 il faut être sacrément motivé.
J'ai beaucoup hésité pour la SAM mais c'est trop cher pour moi.
Hialmar
Membre du CEO et de Silicium.

Avatar de l’utilisateur
Gege34
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 656
Inscription : 03 oct. 2014 11:19
Localisation : 31

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par Gege34 » 09 mars 2015 18:50

Je suis d'accord avec gilles, un portage sur x86 c'est plus d'emmerde qu'autre chose, l'unique avantage que j'y vois est que le JIT existe déjà pour faire fonctionner les vieux trucs.
Pour moi une platforme ARM s'impose (basse conso et suffisamment bas cout et compacte), les 2plateformes que je verrais serait la raspberry 2 car facile à trouver et pas cher ou une Odroid, la C1 pour le prix (idem raspberry) ou la XU3-Lite pour la puissance.

Bon maintenant quel est l’intérêt d'un OS 4.x, si on veut de l'alternatif pas cher et qui ressemble à l'Amiga OS, il y a Aros qui existe sur Raspberry et x86 entre autre.
Du Commodore (64/128/Amiga), De la HP (28/41/48/50/71) et quelques autres trucs (Ti, Canon X07, Psion, Casio, Palm)

Avatar de l’utilisateur
21stcentury
Fonctionne à 75 bauds
Fonctionne à 75 bauds
Messages : 22
Inscription : 22 févr. 2015 18:40
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par 21stcentury » 09 mars 2015 19:00

Je parlais d'un portage sur plateforme Intel en vue d'une viabilité commerciale ce qui est tout a fait possible au vue du nombre de personnes recherchant une alternative au poisseux Windows.

A-Eon étant en train de porter Libre Office, Aladdin 4D, ImageFX et Octamed sur OS4, il y'aurait une bonne carte à jouer.

Les plateformes ARM et autres sont intéressantes en effet mais se réduiraient à uniquement contenter le fan-service sans brasser large.
http://ultimateamiga.forumactif.com - Tout pour l'émulation Amiga

Avatar de l’utilisateur
doudou
Fonctionne à 300 bauds
Fonctionne à 300 bauds
Messages : 179
Inscription : 07 août 2013 13:36
Localisation : Grenoble

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par doudou » 10 mars 2015 19:07

Gege34 a écrit :
doudou a écrit :En fait ca me fait poser une question: quel intérêt aujourd'hui de tenter de continuer à développer AmigaOS? (4 et +)
Pour moi la question serait plus quel est l'intérêt des Amiga NG ?
Qu'apport cette plateforme par rapport à un ordi "ordinaire" (PC/MAC) ?

Perso je n'en vois pas, à par l'originalité mais à quel prix : hardware et énergie dépensé à faire ce que l'on veut (faire fonctionner son imprimante de marque xxx dernière génération par exemple).
Oui tu as raison
21stcentury a écrit :Je parlais d'un portage sur plateforme Intel en vue d'une viabilité commerciale ce qui est tout a fait possible au vue du nombre de personnes recherchant une alternative au poisseux Windows.
Ces gens-là sont-ils prêt à débourser?
Des OS sur x86 il y en a plein déjà...
Roads? Where we're going, we don't need... roads.

icho
Fonctionne à 1200 bauds
Fonctionne à 1200 bauds
Messages : 580
Inscription : 20 juin 2012 13:47
Localisation : venelles 13770

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par icho » 10 mars 2015 20:11

Apple a réussi son portage sous x86 parce qu'il y a une base d'acheteur de MacOS très grande.
Passez AOS sur x86, c'est un boulot qui va prendre quelques années à mon avis car personne n'a les moyens financiers de le faire rapidement.

Quand je vois ce que fait un utilisateur lambda avec son ordi (net, facebook, mail, un peu de jeu, un peu de bureautique, musique et film), il n'y a pas besoin d'avoir un i7 octo-core à 4 Ghz.

un portable ou bien une tablette AOS serait peut être une solution pour avoir un produit différent. Mais c'est une autre histoire.
Collection Apple
Apple //, //e, //c, Plus, SE, SE/30, Classic I, II, Color, IIci, IIsi, IIcx, II, IIfx, Quadra 700, LC, I, II, 475, PM 6400, 6500, 7600, 9600, G3 DT, G3 MTower, Cube, G4, G5, iMac G3, G4 15", G4 20" T, 20", 24" , 27" i7, MacPro .

MacPortable, PB Duo 2300C, iBook G3, G4 12" et 14", PB G4 12" et 15" Alu, 15" Ti, MB Pro CD 15", MBP 15", MBP 17", MBP 13".

IWriter I, II, StyleWriter I, II, QuickTake 100, Newtons, etc ...

destroyedlolo
Fonctionne à 2400 bauds
Fonctionne à 2400 bauds
Messages : 1510
Inscription : 03 mai 2003 02:24
Localisation : Nonglard (Annecy)
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par destroyedlolo » 10 mars 2015 22:27

Oui, sur une plateforme ARM : mes BananaPI tournent sur Gentoo/Linux et c'est parfait pour un serveur, mais je suis déçus pour une utilisation graphique ... 1Go devient limite avec les applies modernes (je me vois mal monté une vidéo dessus). Et encore, le Banana à l'avantage d'avoir des perfs correctes en IO disque.
Bref, il y a la place pour un vrai OS léger comme l'était notre AmigaOS.

Maintenant, vu les em**des de crée la fondation Raspberry à ses concurrents, je suis loin de supporté cette carte ... surtout que la dernière évolution à toujours les mêmes choix idiots que ses prédécesseurs !
Amiga, UNIX
Sharp, NetBSD http://destroyedlolo.info/
Apache, PHP 100 % dictionnary free
Vacances, Voyages 1 mispelling by word

Avatar de l’utilisateur
gilles
Fonctionne à 9600 bauds
Fonctionne à 9600 bauds
Messages : 2799
Inscription : 17 avr. 2007 21:25
Localisation : 44
Contact :

Re: L'histoire des licences Commodore/Amiga

Message par gilles » 11 mars 2015 17:14

@icho: apple n'a pas fait de portage X86, du moins pas dans le sens que tu indiques. Apple a redéfini une nouvelle plateforme dont le processeur est un X86 intel avec bios EFI et ... c'est tout. Ce qui fait que c'est plutôt galère à installer sur tout AMD et sur la plupart des machines qui n'ont pas strictement l'un des chipset intel gérés. Si AOS4 était porté sur X86 avec de telles restrictions le taux d'adoption serait très faible, car dans la pratique cela ne correspondrait qu'à une part faible du parc et surtout ce serait une loterie pour connaître la compatibilité d'une nouvelle machine avec AOS4 (ce point a très longtemps pénalisé linux et continue en partie de le faire, même si la situation s'est nettement améliorée en 3-4 ans).

Répondre

Revenir vers « Commodore Amiga »