ico sharp pc1360

Conformément à sa politique d'évolution (PC-1500 devenu 1500A, PC-1251 évolué en PC-1261, etc...), Sharp a remplacé en 1986 son PC-1350 après deux ans de bons et loyaux services par une version améliorée, le PC-1360, version définitive de ce concept d'ordinateur. Et quelle évolution !

sharp logo

Si la présentation de la machine est identique (elle n'était pas loin de la perfection, il faut dire), de nombreuses améliorations : deux logements de cartes-mémoire (jusqu'à 64 Ko !), un Basic enrichi des ordres nécessaires au pilotage des nouveaux lecteurs de disquettes 2.5" CE-140F et surtout de l'imprimante dédiée CE-140P dot ink printer 7 couleurs sur papier de 114mm... une sacrée configuration pour une des dernières machines de l'âge d'or des pockets.

 

La machine

Conforme aux standards Sharp, c'erst un très élégant boîtier plastique à façade aluminium estampé, de dimensions encore raisonnables malgré une certaine épaisseur (rien à voir avec un PC-1500, cependant). D'un format assez réduit donc, il concentre un clavier de 62 touches (avec INS, DEL et SML en accès direct et deux touches SHIFT très pratiques) et un afficheur graphique de 4 lignes de 24 caractères à contraste réglable, deux logements ("slots" S1 et S2) pour cartes-mémoire demi-format au dos (dont l'une cache le logement des piles), et deux prises : l'habituelle 11 broches Sharp d'un côté (permettant de réutiliser les CE-124 et CE-126P), et de l'autre le connecteur SIO 15 broches qui est en fait une interface RS-232C à peine déguisée...

Le tout malheureusement livré avec l'habituel couvercle coulissant, qui ne protège que la moitié de la machine...

 

Utilisation directe

Calculs direct aisés, avec les fonctions essentielles (trigonométriques et leurs inverses en degrés, radians et grades, logarithmiques, racines et puissances, conversions sexagésimales) sur 12 chiffres significatifs (dont dix affichés, avec éventuellement un exposant allant jusqu'à +/-99), grâce à l'excellent éditeur Sharp, fonctionnant évidemment sur les quatre lignes de l'écran.

Bref, simple, pratique et efficace. Mais ce n'est pas le plus important, la vocation de cette machine étant d'être programmée.

 

Programmation

Le mode PRO s'obtient par un appui sur la touche MODE, et permet d'accéder à un Basic complet, très complet même : toutes les fonctions d'un Basic de haut niveau y sont (sauf les procédures), agrémentées des particularités Sharp : BEEP paramétrable, USING sophistiqué, adressage par étiquettes (et non seulement par numéros de ligne), ordres graphiques complets (GRAPH, GCURSOR, GPRINT mais aussi POINT, LINE, PSET et PRESET) pour l'écran, mais aussi pour l'imprimante (CIRCLE, SORGN, COLOR, CROTATE, CSIZE, GLCURSOR, LLINE, RLINE, PAINT, LTEXT) et même pour le lecteur de disquettes (LOAD, LOAD M, SAVE, SAVE M, FILES, KILL, PRINT #2, INPUT #2) et de quelques fioritures : AUTOGOTO et ARUN (démarrage automatique d'un programme), RENUM, ERASE (effacement sélectif de variables), OPEN$, CLOSE, PRINT #1 et INPUT #1 (interface RS-232C intégrée), SETMEM et MEM$ (gestion de la mémoire des cartes)...de sacrées facilités !

Evidemment, le langage-machine du SC-61860 reste accessible par PEEK, POKE, CALL, CSAVE M et CLOAD M...C'est complet, vous dis-je ! Et pour peu qu'on y mette le prix, on a enfin de la place : s'il était livré d'origine avec une carte 8 Ko, on pouvait grâce à ses deux logements, y mettre jusqu'à deux cartes 32 Ko laissant...63902 octets libres ! Bien peu de gros ordinateurs estampillés "48 Ko" ou "64 Ko" pouvaient en dire autant !

 

sharp pc1360

 

Périphériques dédiés

Par le connecteur Sharp 11 broches l'on peut utiliser les économiques interface-cassette CE-124 et imprimante interface-cassette CE-126P. Excellente idée pour se constituer un système à (relativement) bas prix. Mais ce n'est pas tout !

Mais si l'on accepte d'investir un peu (beaucoup, ou passionnément) plus, on accède via le connecteur SIO à des périphériques autrement performants, spécialement conçus pour le PC-1360 :

  • imprimante CE-140P : c'est le seul exemple connu de Dot Ink printer, c'est-à-dire une imprimante matricielle à impact sans ruban mais avec cartouche d'encre 4 couleurs donnant par mélange 7 couleurs différentes (plus le blanc) sur papier de 114mm de largeur. Avec les ordres graphiques intégrés au Basic du PC-1360, il y a de quoi faire de beaux dessins, d'autant que la commande PAINT de remplissage de zones en couleurs est prévue ! Et en plus, elle est construite comme un berceau incluant le PC-1360, mais laissant libre le connecteur 11 broches (il y a même une découpe juste conçue pour y raccorder la CE-124 !) et même dotée d'un renvoi pour la commande de contraste d'affichage. Une très bonne conception, prévue initialement pour le PC-1350, qui trouvera son complément idéal avec le PC-1360.
  • lecteur de disquettes CE-140F : c'est une mécanique identique à celle du CE-1600F, avec les mêmes avantages (64 Ko par face, faible consommation et faible taille) et les mêmes inconvénients : disquettes spécifiques Sharp CE-1650F en 2.5" chères, utilisation en simple face (il faut retourner la disquette à la main), et surtout pas de fichiers à accès relatif. Mais c'est une sauvegarde magnétique autrement plus fiable et plus rapide qu'une cassette, d'autant que le PC-1360 pouvait être étendu jusqu'à 64 Ko...
  • convertisseur CE-130T : la connexion SIO est en fait une interface RS-232C dans toutes ses caractéristiques, hormis les valeurs de tension (niveaux CMOS TTL, 5 volts maximum !). Il est en fait impossible (et dangereeux pour l'ordinateur) d'y connecter directement un périphérique RS-232C normal, d'où ce convertisseur de niveaux qui règle le problème...et donne l'accès à tout ce qui est connectable sur une liaison série !

Et côté mémoire, il y a le choix, mais uniquement en demi-format (les cartes du PC-1350 ne sont pas compatibles) :

  • CE-210M (2 Ko), CE-211M (4 Ko), CE-212M (8 Ko), CE-2H16M (16 Ko), CE-2H32M (32 Ko), toutes à mémoire vive continue, grâce à une pile de sauvegarde.

 

Quelques ruses

A toutes fins utiles, les cartes-mémoire (demi-format impératif !) fonctionnent très bien sans leur pile, à condition évidemment de ne jamais les sortir de leur logement. Mais n'oubliez pas une chose : sans au moins une carte mémoire en logement S1, un PC-1360 ne fonctionne pas ! Contrairement au PC-1350, il n'a pas de RAM utilisateur intégrée, tout est sur les cartes.

L'utilisation de leur mémoire passe par l'ordre SET MEM "B", "C" ou "D", trois options amenant respectivement : à utiliser les deux cartes comme une seule zone programmes et données, ou à n'utiliser qu'une seule carte comme zone programmes et données, ou à utiliser la première carte pour le programme et la seconde pour les données. Il est aussi possible de copier une carte sur une autre : il suffit d'insérer une carte remplie en S1, une carte vide en S2 et à l'allumage, le PC-1360 bascule en mode de copie (Y comme Yes pour accepter, n'importe quelle autre touche pour refuser).

Concernant la SIO, ne JAMAIS tenter d'y brancher directement un périphérique à la norme RS-232C ! L'utilisation d'un convertisseur de niveaux (type CE-130T) est impératif, sous peine de griller les circuits du PC-1360 (il n'y a pas de circuit spécialisé pour la gestion des entrées/sorties, c'est le microprocesseur qui les gère directement, et il ne peut supporter des niveaux supérieurs à 5 volts...).

 

Evolution

Les tout premiers PC-1360 ne disposent pas des ordres de gestion du lecteur de disquettes, ce qui signifie deux ROM différentes. A part cela, plus d'évolution : l'âge d'or des pockets se termine avec ce modèle...

A noter qu'il partage un boîtier commun (sauf la façade) avec les PC-1450, 1460 et 1475 qui exploitent le même système de carte-mémoire (et les mêmes périphériques).

 

Le coin du collectionneur

C'est une machine généralement sans problèmes, courante mais recherchée (donc assez chère), et ses cartes mémoires encore plus ! Son imprimante CE-140P est moins fréquente, et c'est dommage car elle est pleinement utilisable actuellement : non seulement sa conception est aussi moderne que simple (loin des mécanismes complexes et fragiles des CE-150, par exemple), mais elle a le bon goût d'utiliser du papier standard et de permettre la recharge de sa cartouche d'encre avec les encres liquides actuelles (ne pas se tromper de couleur, quand même), vendues pour le remplissage "à la seringue" des cartouches d'imprimantes modernes.

Attention donc : pour un PC-1360 vérifier quelles cartes-mémoires sont présentes (un 1360 ne fonctionne pas sans au moins une carte en logement S1), et pour la CE-140P, vérifier que sa tête d'impression et sa cartouche sont présentes (car elles étaient interchangeables et donc facilement démontables, mais introuvables en pièces détachées depuis bien longtemps). Evidemment, ses accumulateurs Nickel-Cadmium seront à changer tôt ou tard, cette technologie vieillit naturellement mais inexorablement.

Par contre, le lecteur de disquettes CE-140F est aussi introuvable que ses disquettes spéciales Sharp 2.5" ! Il est plus sage de se rabattre sur une interface-cassette CE-124 pour les sauvegardes magnétiques (d'autant qu'elle s'intègre très bien à la CE-140P dans sa boîte de transport).

 

Caractéristiques techniques : Sharp PC-1360 Pocket Computer

Première acquisition : juin 2001

Microprocesseur : Sharp SC-61860 768 KHz

Système de calcul : priorité algébrique avec les quatre opérations, puissance, fonctions trigonométriques et leurs inverses (en degrés, radians ou grades), logarithme et exponentielle, racine carrée, puissance, signe, valeur absolue, partie entière sur 12 chiffres significatifs (10 affichés) et exposant +/-99, opérateurs logiques (arithmétique booléenne)
Langage de programmation : Basic Sharp
Mémoire : 960 octets de RAM système intégrée ; de 414 à 63902 octets programmables suivant la ou les cartes-mémoire utilisées (6558 avec la carte 8 Ko d'origine), plus 1282 octets pour le système, 208 octets pour les 26 variables fixes et 144 octets pour le mode ReSerVe (1)
Niveaux : 5 de boucles, 10 de sous-programmes, 8 de données, 15 de fonctions

Afficheur : cristaux liquides 4 lignes de 24 caractères en matrice graphique de 150x32 points (1), 5 indicateurs
Connecteurs : 11 broches spécifique Sharp, 15 broches SIO (entrée-sortie série à niveaux TTL CMOS) (1)
Dimensions : 182x72x16mm (1)
Poids : 220 g. avec une carte-mémoire (1)
Alimentation : 2 piles type IEC CR-2032 3V (1)
Autonomie : 120 heures (1)

Accessoires d'origine : mode d'emploi (386 pages en français), couvercle coulissant de protection, un overlay de clavier (1)
Date de sortie en France : juillet 1986 (première publication dans Les Sharpentiers n°19)

(1) : Données constructeur

 

Caractéristiques techniques : Sharp CE-140P Colour Dot Printer

Impression : matricielle à cartouche d'encre 4 couleurs, donnant par mélange 7 couleurs (noir, violet, rouge, cyan, magenta, vert, jaune) sur papier normal, en mode graphique ou texte jusqu'à 80 caractères par ligne ; précision 0.2mm, 4 sens d'écriture, 63 tailles de caractères (de 0.8x1.2mm à 50.4x75.6mm) (1)
Vitesse d'impression : 6,1 caractères par seconde maximum (1)

Connecteurs : 1x SIO 15 broches, prise pour chargeur
Dimensions : 256x184x43mm (1)
Poids : 860 g. (1)

Alimentation : accumulateurs Nickel-Cadmium intégrés (5 unités type KR06 1.2V 500 mAh)
Chargeur : Sharp EA-150 (9V 500 mA négatif au centre (temps de charge : 15 heures) (1)
Autonomie : 9000 caractères environ sur 450 lignes (1)

Papier : normal en rouleau de 114mm de largeur et 25mm de diamètre, type Sharp EA-515P (1)
Cartouche d'encre : Sharp EA-600 (1) (mais remplissable par les encres actuellement disponibles pour imprimantes à jet d'encre)

Accessoires d'origine : chargeur, étui rigide, rouleau de papier, cartouche d'encre de rechange, kit de nettoyage Sharp EA-610 (comprenant cartouche de nettoyage, papier, tampon), mode d'emploi (en cinq langues dont 50 pages en français) (1)
Date de sortie en France : novembre 1985 (première publication dans Les Sharpentiers n°15)

(1) : Données constructeur

 

Caractéristiques techniques : Sharp CE-210M, CE-211M, CE-212M, CE-2H16M, CE-2H32M

Type : carte-mémoire demi-format
Capacité : respectivement 2, 4, 8, 16 ou 32 Ko de RAM sauvegardée par pile intégrée (1)

Dimensions : 42x54x2,8mm (1)
Poids : 15 g. (1)
Alimentation : 1 pile type IEC CR-1616 DC 3V (1)

Accessoires d'origine : pile, étui, étiquette, mode d'emploi (1 feuille en cinq langues dont le français) (1)
Date de sortie en France : CE-2H16M : juillet 1986 (les Sharpentiers n°19), CE-2H32M : novembre 1986 (Les Sharpentiers n°20)

(1) : Données constructeur

 

Référence : les revues de l'époque

Essai dans Nano-Ordinateurs n°1 page 25 (mars-avril 1987)

 

 

Go to Top