ico pb100Sorti en 1983, le Casio PB-100, deuxième poquette Basic de Casio (en France) montre une nouvelle orientation commerciale de Casio : pendant que Sharp occupe provisoirement le haut du pavé avec ses PC-1500 et PC-1251, Casio se tourne vers le bas de gamme, et sort sa version économique de l'ordinateur de poche Basic. Pas dénué d'intérêt, mais vraiment économique...

 

ico fx702pSorti vers octobre 1981, soit peu après le PC-1211, le FX-702P a été la réponse de Casio à Sharp. Déjà concurrents dans le domaine des calculatrices, ces deux fabricants japonais ont trouvé dans les ordinateurs de poche leur terrain d'opposition rêvé, où innovation, originalité et performance ont été leurs armes. Et le FX-702P n'en manquait pas...

 

ico ti30Pour cette fois, il ne va pas être question de machines programmables dans des langages plus ou moins ésotériques, bourrés d'ordres d'entrées-sorties ou de sous-routines graphiques que l'on PEEK ou que l'on POKE...Rien de tout cela, mais seulement une machine simple et abordable, que des millions de personnes ont utilisé durant leur scolarité. Et en ce sens, la simple TI-30 a beaucoup pesé dans la démocratisation des outils de calcul.

ico sharp pc1500Sorti début 1982, le PC-1500 a fait l'effet d'une bombe : un ordinateur de poche enfin doté d'un processeur 8 bits rapide, d'un Basic complet, graphique et sonore, d'une mémoire largement extensible, d'une imprimante graphique en couleurs puis d'une interface RS-232C pour moitié moins cher (et encore plus pratique) qu'un Panasonic HHC ! Pour son deuxième pocket, Sharp avait frappé très fort, et cette machine rejoindra la Hewlett Packard 41C dans la (courte) liste des machines mythiques de l'âge d'or des pockets.