ico ericsson portable pcL’Ericsson Portable PC (ou EPPC) est un compatible PC mis sur le marché en 1985. Son gabarit est relativement contenu pour une machine de cette époque. Malgré ses 8 Kg, elle ne dispose pas de batterie, car elle embarque un écran à plasma monochrome brun/orange.

 


 ericsson logo

Pour le reste, l’EPPC est très traditionnel : un CPU Intel 8088 à 4.77 MHz et 256 ou 512 Ko de RAM. Une option originale est la possibilité d’avoir une imprimante intégrée. La facture est bonne malgré les nombreuses petites portes bien fragiles qui cachent les connecteurs. C’est du made in Japan de la grande époque.

En 1985, Ericsson est déjà le créateur d’une série d’ordinateurs de qualité nordique dont l’origine est vraisemblablement nippone.
La compatibilité du EPPC est très correcte. Les magazines de l’époque ont apprécié avec justesse sa réussite du passage du test Flight Simulator. C’est un étalon ludique et efficace pour apprécier la qualité de la compatibilité avec l’IBM PC.

 

Ericsson Portable PC
ericsson portable pc

Même le clavier est d’un bon niveau de compatibilité PC.Choix ergonomiques face aux opposants de l’époque
Les ordinateurs portables PC de cette époque sont assez nombreux en termes d’offre. Ce qui est intéressant ce sont les choix technologiques plutôt variés ainsi que les ergonomies retenues, pas forcément très pratiques.
Dans cet esprit, l’EPPC est assez bien constitué.
Bien sûr, on peut citer le Hewlett Packard HP 110 à écran LCD, plus compact et très performant. Dans le même registre, le Data General One est un bel exemple d’intégration intelligente. Ces deux machines proposent des solutions ergonomiques qui deviendront ensuite la norme, façon palourde. Ericsson choisit une voie proche avec l’écran qui se ferme aussi sur le clavier. On est quand même plus dans le bénitier. L’idée d’un clavier détachable va être reprise par plusieurs constructeurs, tels Kaypro et son modèle 2000 (le Goupil Club en France), mais aussi Olivetti et son M15. L’intérêt de ce choix est discutable. Certes l’utilisateur dispose d’un peu plus de confort, mais l’encombrement supplémentaire est indéniable. Le rangement est légèrement moins immédiat. La solution qui sera finalement adoptée pour ces gros clamshells sera le port clavier externe pour ceux qui souhaitent un peu plus de confort fixe sans sacrifier à la transportabilité. On retrouve cela avec les Toshiba à plasma tel le T3100.
Ericsson est un des premiers après IBM à proposer une machine équipée d’un écran plasma. Certes monochromes, ces écrans étaient assez rapides et praticables à la différence des LCD dont la vitesse lente et le contraste improbable rendait les opérations extrêmement laborieuses. Il fallait juste supporter l’affichage orange sur fond marron. Un médiocre réglage du contraste ne permet pas grand-chose et ne fait qu’éteindre l’écran plus qu’autre chose.

 

 

Première acquisition : septembre 2000
Généreux donateur : Anonyme

Constructeur : Ericsson (Suède)
Modèle : Portable PC (EPPC Type 8400-008)
Année/Prix : 1985 / $2,995
CPU : Intel 8088 à 4.77 MHz
RAM / ROM : 256 Ko extensibles à 512 Ko (pour $600) / 16 Ko
Sauvegarde : floppy SF DD 5’’1/4 de 360 Ko avec MS-DOS 2.1
Graphismes : CGA 320x200 et 640 x 400 texte 80x25 monochrome plasma orange
Son : beeper
Ports : parallèle, série, extension, floppy externe, pavé numérique
Options et périphériques : modem 300/1200 bauds ($300), imprimante thermique intégrable ($400), boîtier d’extension (probablement pour des carte ISA, un écran externe…)
Alimentation : intégrée en 110-240 V sans batterie interne
Dimension : 8 Kg

 

 ericsson portable pc2

Ericsson

Cette très ancienne société suédoise a été fondée en 1876 par Lars Magnus Ericsson. Toujours présente, elle employait 100 000 personnes en 2016.

Ericsson Step One

ericsson stepone
C’est au tout début des années 80 qu’Ericsson a développé son propre PC. Ce premier modèle a été baptisé "Step/One" et est sorti en 1983. Il s’agit d’un Panasonic recarossé. Mais la piètre compatibilité de cet incompatible PC de la première heure sous MS-DOS 1.25 ne fut pas un succès commercial. Son successeur, l’Ericsson PC sort en 1984 et va connaître un destin beaucoup plus chanceux.
L’Ericsson PC est un clone probablement lui aussi nippon, à base d’Intel 8088 et de 256 Ko de RAM extensibles à 40. On peut lui adjoindre un disque dur et même une carte d’affichage compatible CGA.

Ericsson PC

ericsson pc


Après quelques autres compatibles PC dont le portable, Ericsson tente de conquérir le marché US. Sans résultat, elle cède sa division micro-informatique Ericsson Information Systems (EIS) au finlandais Nokia en 1988.

 

 

Extrait d'une publicité

There is more than a fair chance that you already have a desktop personal computer In your office. Or that you will have one in the next future.

The desktop computer is a poweful tool helping you to do many things faster and more efficient. We know that. Ours is one of the best You can get. The Ericsson PC. An industry standard compatible with a lot of extras. But sometimes a desktop won’t help you.

ericsson pc us adv
Sometimes you have to work away from your desk without becoming less efficient. That’s why we make the Ericsson Portable PC. A totally industry standard compatible workstation with some unique features besides the portability.
The screen is perhaps the most obvious one. A red plasma display with a full 25 lines by 80 columns. And the top-class ergononomics you have the right to expec from Ericsson. It’s easy on the eyes with bright clear characters.
The keyboard is also worth a closer look. It’s detachable of course with full-size, full-stroke keys. And thus a complete numerical keypad for better speed and accuracy.
The Ericssion Portable PC is here. A professionnal workstation for business professionals doing business away from their desk. The perfect example of how to match people and technology.

 

 

 

 

ico nc100Toujours un peu à la traîne, Amstrad change de créneau après la fin du marché micro-informatique. Il s'en suit une tentative dans le marché des PDA et consorts.

 

 

ico trs80mod100Si la Ford T a représenté l'archétype de la voiture de grande diffusion, alors le Tandy 100, apparu dès 1983, est le model T des laptops ! Peut-être pas le premier existant, mais le premier à concentrer autant de qualités dans un produit homogène et bien diffusé, grâce aux magasins Radio Shack, mais aussi en raison de ses qualités.

Sorti en 1982, il est souvent considéré comme le premier "laptop" : clavier normal, mémoire constante, autonomie confortable, écran multilignes, Basic complet, c'est effectivement le premier ordinateur à réunir autant de qualités dans un encombrement réduit. Les professionnels ne s'y tromperont pas, et ce modèle se vendra très bien, malgré un prix en rapport avec ses performances.