ico actionmaxL’Action Max est une console incongrue comme on les aime. Certes, le jeu est idiot, mais il représente les efforts parfois ratés pour essayer de proposer une expérience vidéoludique innovante.

 

 

action max logo

Cette console ne devait pas être très chère en Europe et devait pouvoir séduire les acheteurs. Elle ne coutait que 100 $ aux USA. Il y a eu probablement un engouement à l’introduction qui a très rapidement dû s’estomper, tant l’expérience de jeu est médiocre.

Évidemment, le jeu est toujours le même. Après quelques parties, le joueur saura vite quand le méchant va apparaitre à l’écran. Qui plus est, le système de visée est plus qu’approximatif. En définitive, ce n’est un microcontrôleur qui gère l’ensemble. Certains diront que l'on est peut-être plus près d’un jouet, que d’un jeu. La qualité de l’ensemble fait penser à une fabrication de niveau pong. C’est faible.

actionmax ensemble

 

Les jeux

En Europe, il semble qu’il n’y ait eu que le jeu Sonic Fury qui était distribué avec la console.

Aux USA, outre le Sonic Fury d’origine, on en dénombre 4 autres :38 Ambush Alley, Blue Thunder, Hydrosub: 2021 et The Rescue of Pops Ghostly.

actionmax 4 jeux us

Un dernier titre, Fright Night a été annoncé, mais ne semble pas avoir été mis en vente.

En début de chaque jeu, un test d’entrainement est joué avant que le jeu ne commence vraiment. Cela permet de bien calibrer la distance de jeu. Certaines cassettes proposent aussi des versions de démonstration d’autres titres.

Les jeunes de l’époque l’ont-ils apprécié ? C’est bien peu probable. Certes, l’objet est bien emballé et les jeux semblent alléchants. Mais passé la première partie, il est évident que l’Action Max a rejoint sa boite jusqu’à ce que Silicium le récupère, 25 ans plus tard…

 

Mais comment ça marche ?

La cassette vidéo dispose d’informations enregistrées spécifiquement à destination de l’Action Max. Le son de la VHS transite par la console.

actionmax box back

La lumière rouge se place sur un cercle noir à l’écran. E flashe rapidement pour annoncer la présence d’une cible. Le pistolet reçoit la lumière du flash et de la cible pour savoir si cela correspond. Si c’est bon, cela fait un point. Sinon, c’est manqué. La précision est quasiment nulle.

Finalement, l’interaction est plutôt à sens unique, car la vidéo se déroule imperturbablement. Des effets sonores rustiques sont ajoutés par la console.

 

Première acquisition : juillet 2012

Généreux donateur : poubelle

Constructeur : Worlds of Wonders (USA)

Modèle : AM-1000 (NTSC) ou (PAL)

Année/Prix : 09/1987 / 99 $ aux USA et probablement 100 euros en France

CPU : Hitachi HD401010, microcontrôleur CMOS 8 bits à 4 MHz qui intègre dans un boitier 28 broches : horloge, port série, oscillateur et gestionnaire d’affichage

RAM/ROM : 1 Ko de ROM et 32 Ko de RAM dans le HD401010

Graphisme : Affichage PAL ou NTSC sur le téléviseur via la cassette, 2 digits LED 7 segments pour afficher le score et un témoin lumineux rouge qui se ventouse sur l’écran à un endroit précis pour informer d’un coup au but (et le mesurer)

Mémoire de masse : cassette VHS NTSC ou PAL

Son : bande-son par le téléviseur, haut-parleur dans la base et casque audio stéréo

Ports : Pistolet, signal lumineux, casque audio, audio magnétoscope

Contrôles : mise sous tension, mono ou stéréo; son marche ou arrêt; potentiomètre de volume et de distance; sélecteur de jeu et de joueurs

Dimensions : 33 x 18 x 3 cm

Périphériques/options : alimentation externe optionnelle (9V DC, 500mA (+) ) ou 4 piles de type C,

 

actionmax box

 

Worlds Of Wonder

Ce sont d’anciens employés d’Atari qui fondent le fabricant de jouets Worlds Of Wonder en 1980. La production sera importante jusqu’en 1990, où la société va faire faillite. WoW assurera même la distribution lors des premières années de la vente aux USA de la Nintendo NES.

 

Lazer Tag

Worlds Of Wonder sort un jeu de tir en 1986. Il s’agit d’une adaptation du concept de laser tag, c'est-à-dire un équivalent du paintball où les joueurs se tirent dessus avec des pistolets laser et des plastrons. Le succès fut important à tel point que la faillite de WoW au milieu des années 1990 entrainera rapidement d’anciens employés à créer la société Shoot The Moon Products pour revendre le concept à Tiger Electronics en 1996 puis à Hasbro en 2004.

Vers le milieu des années 1980, un jeu sur micro-ordinateurs sera adapté suivant cette licence sur Amstrad CPC, Commodore 64 et Sinclair Spectrum.

 

D’autres

NEMO, un système similaire dont nous n’avons trouvé aucune trace.

En 1989, View Master met en vente l’Interactive Vision aux USA. Basée sur des VHS, elle surimpose des graphiques rudimentaires à l’écran. C’est un système éducatif à travers des bundles "Sesame Street: Let's Learn to Play Together" ou "Disney's Cartoon Arcade". C’est un joystick à 5 boutons colorés en forme de canne à pêche façon Lego qui sert de commande. Il suffit d’appuyer dessus pour répondre. Le succès a dû être confidentiel.

 wow logo

action max logo

 

Go to Top