ico goupilLe premier Goupil ne peut pas passer inaperçu. Son bleu marine brillant tranche avantageusement avec le beige sable des Apple ou le gris des Tandy. Sa taille est gigantesque, sa forme bizarre. On peut poser sur le côté son écran blanc qui est un téléviseur Thomson noir et blanc démilitarisé. À l'intérieur, tout est vide. L'alimentation est énorme, le panier de cartes parait bien petit. " Pourquoi si grand ? Pour être vendu plus cher ? " Se demande-t-on.

 

goupil logo

La société Goupil est fondée par des anciens de France Télécom. Le PDG Claude Perdillat était conseiller technique à la Direction générale des Télécommunications (DGT) et chargé de mission au Ministère de l'Industrie. Tout naturellement, les premières commandes sont destinées à doter les célèbres clubs Microtel naissants qui ont participé à la création de la machine avec l'appui du CNET de France Télécom.
Le prototype est présenté au SICOB à la Défense en septembre 1979.
Le Goupil s'architecture autour du processeur Motorola 6809, produit par Thomson. Dans le contexte économique tendu de la fin des années 70, il faut acheter français.
Nous sommes en 1980 quand la machine est mise en vente. Les commandes n'ont pas dû se bousculer, hormis les marchés "captifs". Certains parlent de 80 machines produites. Un chiffre qui semble être un peu bas et que nous n'avons pas pu vérifier.
L'année suivante, La S.M.T. va relooker sa machine pour être un peu plus fonctionnelle et donnera naissance au Goupil 2.

Cette monstruosité fait beaucoup penser à un autre français encore moins chanceux, le Système X1 de la SOE.

Tout sur Goupil dans l'historique.

 

S.M.T. Goupil avec son écran Thomson
goupil

 

 


Première acquisition : mars 1999
Généreux donateur : Didier Carrière, Yves Lambert

Constructeur : S.M.T. (Société de Micro-informatique et de Télécommunication)
Modèle : 1 version 1
Année/Prix : avril 1980 / 9650 F environ (suivant configuration) 180 machines auraient été vendues.

CPU : Motorola 6808 à 1,008 MHz (licence Thomson)
RAM/ROM : 16 Ko ou 32 Ko / 15 Ko
Graphisme : texte monochrome de 24x80
Mémoire de Masse : floppies externes 8" ou 5"1/4 sous FLEX9

 

 

Pub Goupil d'époque parue dans l'OI n°19
goupil pub 1980

 

Quelques extensions et leur prix

  • Extension 16 Ko de RAM : 1530 F
  • Magnétocassette : 300 F
  • Floppie : 5020 F
  • Bifloppie : 7205 F
  • Interface parallèle : 400 F
  • Écran 24x80 : 1600 F
  • Carte Modem 300/1200 bauds : 1800 F

 

L'horrible écran Thomson gâche l'exercice de style.

goupil close


 
Le support pour l'unité de disque est en métal et se place sur le plan incliné.

goupil complet


La surprise est à l'intérieur de la bête :
L'alimentation, genre ampli hi-fi haut de gamme est à droite (vue par l'arrière). Un rack accueille les cartes et se situe à gauche sous l'écran. On devine le coupleur acoustique, ultra simple. Le modem est en option, mais le coupleur est présent d'origine ! Si on n'a pas de modem, on peut toujours s'en servir comme pose-gobelet pour couple. Rusé Goupil.

 

goupil ouvert

Go to Top