ico hectorC'est au cours d'un voyage aux Amériques en 1979 que Michel Henric-Coll découvre la société californienne Interact. Cette dernière a conçu un ordinateur graphique couleur 8 bits, le Family Computer Model I.

 victor logo

A son retour en France, il fonde la société Lambda Systems en janvier 1980 et sétablit au 10 chemin de Pech David à Toulouse. En ancien ingénieur commercial de chez Philips Data System, il projette de vendre cet Interact sous sa propre marque.  Après un remue-méninge subtil, le nom choisi pour l'ordinateur est Victor Lambda. Henric-Cole part à la recherche d'industriels pour assurer la fabrication quand Interact coule inopinément les plombs en février 1980. Lambda Systems lui emboîte le pas en juillet 1981, faute de partenaires solides.

En décembre 1981, la société Micronique rachète tout ce qui reste et devient l'unique propriétaire. Créée en 1975 par René Benech, Micronique a pour principale activité la sous-traitance électronique. Sise ) Corbeil Essonne, la société existe toujours en 2020.

Une filiale est créée en janvier 1982, Victor Lambda Diffusion, pour assurer le marketing et la diffusion. Les premières machines sont construites aux USA, mais ne donnent pas satisfaction. Les futurs ordinateurs seront conçus et assemblés en France. Ce seront les modèles Victor I et II puis IIHR. Le boîtier reste identique, mais la carte-mère est redessinée et mieux intégrée. Le clavier devient sérieux. Le Basic passe en version 3. C'est à juste titre que Micronique peut afficher sa fierté française : " conçu et réalisé en France ".

En 1983, Micronique rebaptise la gamme sous le nom d'Hector pour éviter la confusion avec l'ordinateur Victor Sirius 1 qui commence à avoir un réel succès. Son créateur, Sirius Systems Technology, compagnie californienne, change à son tour de patronyme pour Victor Technologies. Hector est proche de Victor, mais différent.

 

victor lambda v2

 

Les machines

Cliquer sur l'image pour la fiche détaillée

Interact Family Computer model 1 (1979 - USA)

ico victor lambdaIntel 8080A

RAM/ROM : 16 Ko / 2 Ko

Résolution : 112x77 et texte 17x10

 

Victor Lambda (1980 - France)

ico victor lambdaIntel 8080A

RAM/ROM : 16 Ko / 2 Ko

Résolution : 112x77 et texte 17x10

Prix 6000 F (UC+TV NTSC couleur) puis 4000 F (UC SECAM seule)

En option : ROM (BASIC) 14 Ko (1200F)

RAM : 16 Ko (1200F) possibilité d'en mettre 2 pour arriver à 48 Ko

RS232 (1200F)

Quatre variantes : caisse grise, blanche, clavier mécanique et clavier mécanique avec nouvelle sérigraphie. Tous Qwerty 54 touches

 

Victor Lambda 2 rebaptisé Hector  (1981 puis rebaptisé en 1983 - France)

ico victor lambdaZilog Z80 à 1.7 MHz

RAM/ROM : 16 Ko ou 48 Ko  / 2 Ko (Basic en cassette sur les premiers modèles) ou 16 Ko (Basic III des derniers Hector)

Résolution : 112x77 et texte : 17x12

Clavier Qwerty puis Azerty 54 touches

 

Victor Lambda 2HR rebaptisé Hector HR (1983)

ico victor lambdaHaute résolution graphique, mais d'un rapport homothétique débile genre 3/4, unité de disquettes DISC2 et CP/M optionnelle

Zilog Z80A à 5 MHz

RAM/ROM : 48 Ko / 16 Ko

Capacités graphiques : 241x231 points en 4 couleurs parmi 8 et mode texte de 40x24 caractères

Synthèse sonore d'une voie sur une octave et bruits

Clavier Qwerty 54 touches

Interface Péritel

Port parallèle

2 ports joysticks

Modulateur UHF en option

Prix 5900 F en 1983

 

Victor Lambda 2HR+ rebaptisé Hector HR+ (octobre 1983)

ico victor lambdaZilog Z80A à 5 MHz

RAM/ROM : 48 Ko / 16 Ko

Résolution : 243 x 231 en 4 couleurs et texte 40x24

Synthèse sonore d'une voie sur une octave et bruits

Clavier Azerty accentué 54 touches

Interface Péritel

Port parallèle

2 ports joysticks

Modulateur UHF en option

Prix 4 700 F

4 lecteurs de disquettes (6 500 F le premier, 2 800 F les suivants)

Poignées de jeu (175 F)

Basic en RAM (12 Ko)

Assembleur (250 F)

Mini tableur (250 F)

Traitement de texte (280 F)

 

Le Disc 2 et CP/M (vers 1983)

hector disc2C'est une grosse évolution optionnelle pour les Hector qui devenait un terminal. Le processeur du Hector gérait écran/clavier/imprimante et le processeur de l'unité de disquette faisait tourner les programmes CP/M et gérait les floppies. La communication avait lieu via le port parallèle bidirectionnel. Il a fallu rendre le noyau de CP/M-80 biprocesseur. Mais tout cela avait un cout et rendait l’ensemble exagérément cher. Bien peu furent vendus.

 

Hector HRX (1984)

ico victor lambdaZilog Z80A à 5 MHz

RAM/ROM : 64 Ko / 16 Ko

Résolution : 243 x 231 en 4 couleurs Texte 40x24

Clavier : Azerty accentué 54 touches

Port : Centronics (imprimante, cartouche, lecteur de disquettes), RVB, 2 joysticks

Prix 4900 F

 

Hector HR.MX (mars 1985)

ico victor lambdaL'Hector MX (HR.MX 40c) est la synthèse du Hector 2HR+ et du Hector HRX.  Sa ROM est étendue, intégrant le Basic 3X, le Forth et un assembleur/désassembleur. Un Logo en cartouche est adapté. La mise sur le marché de cette machine est très limitée. Son apparition officielle date de mars 1985. Sa couleur est prune métallisé, son prix 4990 F. Il existe un kit d'évolution pour les HR+ et HRX.

En mai 1985, une version MX 80c (80 colonnes) sort au compte-goutte. En fait, Micronique compte sur le plan IPT pour vendre sa nouvelle mouture et se sortir d'une mauvaise passe. Malheureusement, rien n'arrivera.

 

HF-B2000 (1985)

ico victor lambdaLe HF-B2000 est un Hector MX recarrossé. La situation de Micronique n'est donc pas folichonne à cette période. Pire, malgré rumeurs et démentis, la situation s’aggrave. Un accord est passé avec la société HF-Seca pour la fourniture d'un micro-ordinateur. Le plan Informatique Pour Tous (IPT) est encore une fois clairement visé. Micronique arrête la micro-informatique familiale et sera sous-traitante pour cette nouvelle machine qui cherche à séduire l'Éducation Nationale. Ce futur ordinateur peut causer en français ou en anglais. Le prix encore baissé à 2990 F ! Mais le plan IPT est surtout fait pour Thomson, pas pour Micronique. La machine est alors abandonnée.

 

Et les PC ?

ico victor lambdaLes informations manquent à ce sujet. Nous disposons d'un modèle 286 et d'un XT très taiwanais dans leurs constructions. Mais nous ignorons tout de leur production.

Seul le logo les rattache à la gamme 8 bits. Ils semblent être sortis vers 1987. On peut imaginer qu’avec la concurrence acharnée, ce type d’ordinateur ne pouvait représenter un avenir informatique pour Micronique.

 

Petit apercu de documents commerciaux sur l'Hector. Appréciez le bras robotisé Cyber 310 de chez Cyber Robotics (UK) et proposé par Micronique.

hector docs

 

Mangez des pêches avec Hector.

hector pub peche

Remarques, témoignages, documents, machines ? N’hésitez pas à nous contacter. 

Go to Top