ico mpf1bLa société Multitech est créée à Taïwan en 1976. En 1981, elle sort le MicroProFessor I, ordinateur d'apprentissage de l'assembleur, basé sur le Z80, qui va connaître un bon succès dans sa niche « SBC ». En 1982, le MPF-2 est mis sur le marché et devient le premier micro-ordinateur personnel taiwanais.

You can read this page in english here !

multitech logo

Multitech souhaite créer un micro-ordinateur domestique adapté aux chinois. La machine est baptisée MPF-2C car spécialement dédiée au marché chinois. Grâce à l’extension Dragon Chinese Alphabet Coding System, le dispose d’un contrôleur (ou Chinese Character Controler, CCC) affublé de 64 ko de RAM pour offrir 22000 idéogrammes. Il permet de générer un idéogramme avec 5 touches maximum (et 3.8 en moyenne). C’est une performance innovante pour une machine domestique.

mpf2

 

On peut lire ici ou là sur la toile que le mode texte n’est pas implémenté et la résolution HGR permet d’afficher des idéogrammes. Cela doit être vrai pour la version « Dragon ». Ainsi, le chinois était possible grâce à la haute résolution graphique. Pour la version PAL destinée au reste du monde, c’est du standard « A-la-Apple ».

 

MPF-IIc

mpf2c

mpf2c complet

Dans le même format que le 1b et le 1p, le MPF-2 serait une adaptation de la carte d’apprentissage du processeur 6502 de la marque, le MPF-1/65.

Voici une très modeste photo qui présente un dump qui ressemble énormément au moniteur de l'Apple 2. La carte-mère est vraiment très proche de celle du MPF-2.

mpf1 65

 

En France, le Microprofessor II (ou MPF-2P pour PAL en Europe) est mis sur le marché en 1982 suivant deux modèles : le PAL classique européen et une version modifiée en SECAM Péritel en France. Elle est donc plus chère.

En SECAM avec le DIN-6 qui supprime le connecteur TTL

mpf2p secam

 

Et en PAL, beaucoup plus propre (et avec un cache clavier)

mpf2p pal

 

Apple 2 !

L’argument commercial du MPF-2 est sa compatibilité Apple 2. Mais elle est très modeste, et se limite au Basic Applesoft. Les ingénieurs chinois ont largement copié l’architecture, mais certaines variations et limitations matérielles condamnent irrémédiablement la compatibilité avec la star californienne. Un tel choix peut paraître incongru, mais on perçoit la logique en y réfléchissant de plus près. Sorti en 1977, l’Apple 2 est une machine personnelle, donc relativement peu chère. Elle dispose malgré tout d’une bonne capacité graphique. Les concepteurs de Multitech auront beaucoup de facilité à copier un ordinateur performant largement diffusé et décortiqué dont les premiers clones commencent à apparaître. Merveilleusement conçue par Steve Wozniak, l’Apple fait l’économie de composants électroniques. C’est le choix idéal pour développer un système graphique d’idéogrammes.

 

Avec le succès de l’Apple 2, il est tentant pour Multitech de le proposer aussi en occident. Avec l'argument de sa compatibilité Apple 2, des importateurs sont séduits par cette modeste machine et la diffusent en France par Valric-Laurène, en Angleterre par Sirtel ou en Allemagne. Aux États-Unis, Mutitech crée une filiale, surtout destiné à vendre son système professionnel à base de CP/M. Et logiquement, les kits d’apprentissage sont proposés. Le MPF-2 fait aussi partie du lancement.

Après une courte carrière de deux ou trois ans, le bilan est en demi-teinte. Le MPF-2 ne va pas être un grand succès chez nous. L'arrivé du Commodore 64 et du Sinclair Spectrum signe le glas d’une flopée de machines sans logithèque dont fait partie le Microprofessor.

En 1983, Multitech propose le MPF-III. Cette fois-ci, la machine se veut plus professionnelle et adopte les canons ergonomique IBM PC. Elle reste un clone d’Apple 2e décomplexé. Elle n’a pas été distribuée en France, mais un peu en Allemagne et aux USA.

Puis en 1984, Multitech devient Acer, et va se tourner vers le compatible PC comme tant d’autres. C’est aujourd’hui un constructeur informatique de premier plan.

Pour aller plus loin : découvrez les MPF-1b et MPF-1P ainsi que le MPF-III

 

 

Première acquisition : août 1998

Généreux donateur : Dijou, anonyme (imprimante, clavier, floppy)

 

Constructeur : Multitech (Taïwan)

Modèle : MicroProfessor MPF-2P

Année/Prix : 06/1982/3000 F en PAL ou 3400 F en SECAM Péritel. £269 en PAL au Royaume-Uni et $300 aux USA. MPF-2C est vendu $600

CPU : Rockwell R6502P à 0,98 MHz

RAM/ROM : 64 Ko/16 Ko (dont 12 ko pour le BASIC compatible Applesoft au niveau des instructions et un moniteur assembleur équivalent à celui de l’Apple II)

Graphisme : 280 x 192 x 6 couleurs texte : 40 x 24 (en affichage graphique)

Son : 1 canal sur haut-parleur interne

Dimensions : 25 x 18 x 3 cm (uc)

Ports : Alimentation (DB9), clavier externe (DB15), magnétocassette (entrée et sortie jack 3.5), TV UHF (CINCH), moniteur (CINCH PAL) ou Péritel couleur (DIN-6 SECAM), port cartouche, imprimante Centronics et RCB (Remote Control Box) pour le clavier

Mémoire de Masse : magnétocassette et bifloppies 5" 1/4 externe de 140Ko simple face (compatible Apple Disk II) sur cartouche contrôleur.

Périphériques : moniteur, imprimante thermique, joystick, clavier, cartouches

 

 multitech logo v2

Drôle d’engin

Le MPF-2 est singulier. Petit, il comporte un clavier style Minitel très praticable dans l’esprit des modèles 1b et 1P. Ridiculement affublé de l’option FSK-MPF, un second clavier externe en gomme médiocre rend les opérations plus praticables. On apprécie particulièrement la touche « logo Multitech » qui ne sert à rien. Cela sent fortement la récupération de composants préexistants.

Compatibilitude

Le MPF-2 est surtout une grosse arnaque genre DEF-3000 : compatible Apple II, mais qu'au niveau du Basic, Et encore... Il reprend les instructions Applesoft à qelques exceptions près. Quant aux CALL, POK et PEEK, ils ne pointent pas vers les mêmes adresses de la ROM. Un travail de conversion est alors nécéssaire. Et l'essentiel des programmes en abusent...

Vendu à un prix imbattable, il a été acheté par pas mal de débutants croyant trouver en cette machine de la graine d’Apple II. Las, les différences architecturales sont telles qu’il semble bien difficile d’adapter le système. On prétendait pourtant à l’époque, qu’un changement de ROM assurait la compatibilité Apple 2 totale. Avec le recul et en comparant les architectures, cela semble bien peu probable. Mais peut-être que quelques bricoleurs futés ont su adapter un peu mieux la machine.

Contrôleur de disquettes

Sous forme de cartouche, l’interface contrôleur de disquette accueille deux lecteurs compatibles Apple Disk II. L'organisation des disques (la FAT) est la même que sur Apple 2.Mais le contrôleur est situé en $C100 au lieu du classique $C600 du slot 6. Il semble que le MPF-DOS est une adaptation maquillée du DOS 3.3 Apple. Ce contrôleur fut lancé en 1983 pour $400. Il existe une version simple lecteur.

mpf2 floppy interface

mpf2 floppy interface circuit

 

Imprimante thermique

Une petite imprimante Centronics compatible Epson MX-80 (Modèle PRT-MPF-2)

prt mpf 2

Multitech MPF-2 avec clavier externe, imprimante et controleur disque

mpf2complet

Export

Il semblerait que le MPF-2 ait séduit les Brésiliens qui lui ont consacré un clone de clone, l'excellent Microdigital TK-2000. C’est une machine à la logithèque un peu plus fournie que la version MPF-2, mais toujours aux très forts relents Apple 2. Il serait vraiment interessant de disséquer cet engin pour en connaître son architecture.

Multitech annonçait en 1983 la possibilité de créer des ROM régionalisées. Il s’agit de cartouches pour des dialectes du Basic, en chinois, français, allemand et japonais. Il est possible qu’une version portugaise fût créée pour le marché très fermé du Brésil. Il existe d'ailleurs une cartouche de démonstration de la machine.

Le musée recherche plus d'infos sur cette machine et d'autres clones et compatibles fruités : Lemon, Pineapple, Pear II, histoire de faire une belle salade de fruits. Et du soft spécifique.

 

Informations complémentaires

En ouvrant le MPF-2, on découvre une construction soignée et compacte. La carte mère accueille une carte fille ou est disposé le petit clavier. Une seconde carte fille assure l’encodage de la vidéo en PAL ou en SECAM. Cette dernière est une adaptation française et s’offre un nombre conséquent de straps vers une prise DIN-6 qui remplace malheureusement le connecteur CINCH composite. C’est dommage, mais la place manquait.

En creusant sur l’architecture matérielle, on comprend que le MPF II n’était pas franchement compatible Apple 2. La documentation nous détaille l’organisation mémoire, calquée sur l’Apple 2 mais différente. Ces variations font vraiment penser à un effort pour faire croire que la machine n’est pas une vulgaire copie.

mpf2 ram map

 

Évidemment, la carte mémoire n’est pas la même que celle de l’Apple. La page graphique HGR2 ne se situe pas en $4000 mais en $A000. On comprend vite qu’un changement de ROM ne suffirait pas à permettre l’exécution de programmes écrits pour l’Apple 2. Qui plus est, la page TEXT1 chevauche la page HGR et c’est pareil pour les secondes pages.

Comme sur l’Apple 2, la ROM chevauche la RAM haute et peut être sélectionnée alternativement par logiciel. Mais les 4 Ko en $D000 qui existent dans la RAM langage n’existe pas sur MPF-2. Impossible dès lors d’utiliser certaines application ou système.

Pour finir, l’architecture du MPF-2 est simplifiée par rapport à l’Apple 2. Il n’y a qu’un seul slot et il n’est pas compatible broche à broche avec celui d’un Apple 2.

La ROM floppie n’est pas en $C600 (pour le slot 6 de l’Apple 2), mais en $C100.

Autre bizarrerie, le joystick ne dispose pas de port spécifique. Il se branche sur le port clavier et simule des touches. Ce n’est pas con, mais ce n'est pas compatible.

 

Jean-Marc nous apporte son témoignage :

"Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait de s'être fait baiser en l'achetant, je m'en suis servi plusieurs années pour mes études en lieu et place d'un Apple II dont le modèle plus était vraiment trop cher. Il manque une petite info au niveau de la sauvegarde, sur cassette audio qui permettait une grosse économie par rapport au lecteur de floppies.

Merci pour l'information sur le connecteur d'alimentation et bonne initiative que toutes ces pages récapitulatives."

 

Le Multitech est un ordinateur destiné aux Jean-Marc, c'est connu. Jean-Marc apporte un éclairage intéressant :

"Je suis un autre Jean-Marc que celui de la première remarque sur cet ordinateur, je pense que comme lui. Cette machine m'a servi deux ans. À l'époque, je crois que c'était le BASIC qui était intégré dedans, pas de floppie à gérer, pas les moyens d'acheter un Apple II, et comme le BASIC était identique, je n'avais qu'a le trimbaler de téléviseur en téléviseur, car pour trimbaler l'Apple II, bonjour le poids (donc un bon portable pour l'époque). L'alimentation était externe certes, mais l'ensemble rentrait facilement dans un cartable. Pas besoin de trimballer non plus les lecteurs floppies, n'importe quel lecteur cassette de l'époque faisait l'affaire. Bref, moi non plus, je n'ai pas eu l'impression de me faire baiser, J'ai fini par le donner à un collectionneur (plutôt euse)."

 

Martin travaillait pour un distributeur à cette époque :

J'avais l'habitude de modifier les jeux MPF-II à partir d'une bande et de les mettre sur une disquette. J'ai également créé un DOS 3.3 à chargement rapide ainsi qu'une démonstration pour illustrer les capacités de la machine. Cette démonstration a été réalisée pour le distributeur suédois de Multitech. C’est une cartouche de démonstration. Il y en a un de Multitech qui n’est pas très bon. Avec l’aide d’un de mes amis, nous avons fait une bien meilleure démonstration pour ce distributeur suédois.

En ce qui concerne les cassettes audio, je suis à peu près sûr qu'elles ne sont pas compatibles avec l’Apple II. Je me rappelle encore et il y a presque 40 ans maintenant, qu’il est un peu difficile de régler le volume, etc., pour le lire / fonctionner correctement.

Le lecteur de disquette est identique à l’Apple Disk II. Vous pouvez donc sûrement les échanger pour vérifier le matériel. Mon contrôleur n'a en réalité qu'un seul connecteur et ne peut gérer qu'un seul lecteur. Je ne sais pas si c'est un des premiers modèles ou quelque chose du genre.

Le DOS est identique au DOS Apple II en ce qui concerne la "FAT". La principale différence réside dans la partie amorçable qui se termine dans la RAM lors du démarrage, mais il s’agit tout de même d’un Apple II DOS 3.3 modifié, que Multitech modifie en conséquence lors de la conversion. C’est la raison pour laquelle ils n’ont pas fourni de disquette Apple II DOS 3.3 et que vous, en tant qu’utilisateur, devez effectuer vous-même la conversion et la partie "illégale", à condition de trouver une source idoine.

Brochage

Connecteur d'alimentation en DB9 :

1 : 12V

2,3,4 : 5V

5 : -5V

6,7,8,9 : masse

Nous cherchons le brochage du DIN-6 pour les versions SECAM et celui du connecteur RGB. N'hésitez pas à nous les communiquer.

 

Rares étaient les softs disponibles. Quelques jeux et le programme de diagnostic Micro-Nurse en cassette furent produits par le constructeur :

mpf2 micro nurse

 

Go to Top