ico nc100Toujours un peu à la traîne, Amstrad change de créneau après la fin du marché micro-informatique. Il s'en suit une tentative dans le marché des PDA et consorts.

 

 

nc100logo

 

Toujours dans le style camelotasse, le NC100 est une machine fonctionnellement très correcte, qui trahit sa filiation Amstradienne par les touches de couleurs basiques qui servent à accentuer l'ergonomie d'emploi du notepad. On sent aussi l'inspiration du Z88 de sir Clive, autre bide, mais plus cher et plus élégant... Au final, la machine est bien sympathique, mais on se demande si des acheteurs de l’époque l’on réellement utilisé. L’écran est difficilement lisible.

Conceptuellement et pour l’époque, la machine bien conçue. Outre l’aspect intégré, le Basic permet de créer des applications spécifiques qui peuvent ouvrir le champ d’utilisation.
Ce notepad contient plusieurs applications en standard :

  •     Le traitement de textes (Wordstar et Mailmerge)
  •     un carnet d'adresses,
  •     un calendrier,
  •     un terminal,
  •     une calculette,
  •     le BBC Basic version 3.11,
  •     et quelques débilités genre fuseaux horaires.

Le NC150 dispose aussi du jeu Blockade (et deux variantes baptisées Super Blockade et Trikade).

 


Amstrad NC100nc100

 

Évidemment, on ne peut pas faire grand chose de nos jours avec un tel engin. L'utilisation du traitement de texte s'avère fatiguant vu la qualité blafarde de l'écran. Et 8 lignes, c'est peu. On s’habitue vite à l’ergonomie grâce au système de touches de fonctions colorées. Tout est cependant très limité. La crédibilité de l’engin pour l’époque devait résider dans son autonomie très pratique pour les itinérants.

Le musée recherche : le NC 200, avec une caisse différente et les nombreuses variantes de ces machines. La version de Doom.

Première acquisition : Mai 2002 (NC100) et novembre 2014 (NC150)
Généreux donateur : Jean-Philippe C.

Constructeur : Amstrad
Modèle : Notepad Computer NC100
Année/Prix : 1992 (100) et 1993 (150) / £ 200
CPU : compatible Z80 à 5.5296 MHz
RAM/ROM : 64 Ko / 256 Ko (avec une trappe à ROM)
Graphisme : LCD graphique monochrome environ 480x64 texte : 80x8 matrice 8x6 avec réglage du contraste

Mémoire de Masse : port PCMCIA (cartes SRAM)
Dimensions : A4 soit 21 x 29.7 x 2.8 cm (LxHxP)
Poids :1 Kg avec 4 piles AA et une CR2032
Alimentation externe : DC6V 300mA

Port série de 300 à 9600 bauds et port parallèle

 

 

Effet de gamme

Cette machine est une création d'une filiale de Citizen. Outre plusieurs modèles, nous avons recensés plusieurs variantes. Soit :


ico nc150Le NC150 dispose de plus de RAM (128Ko) et de ROM avec le puissant jeu Blockade en trois variantes (un sous-Tetris bruyant)

 

 

 


ico nc200Le NC200 (1993) est plus rare et dispose d'une caisse différente façon « clamshell » et un lecteur de disquettes.

 

 

 

ico nakajima es-210Le Nakajima ES-210 qui est une variante très originale du NC150. On la trouverait aussi sous le nom de Horten Sys Line Pad 1000 en Allemagne. Nous avons même découvert une variante française et une espagnole.

 

 

 

tandy wp2Le Tandy WP2 (1991) est un NC 100 de 32 Ko qui sera ensuite remplacé par le WP3, probablement basé sur le NC150.

 

 

 

 

Les Brainium Dreamwriter 400, 450 et 500 sont encore plus obscurs.

 

nc100logo

Go to Top