ico goupil3Évolution logique du Goupil 1 et 2, le Goupil 3 pourrait être la machine la plus célèbre de la gamme. Elle reprend le concept du fond de panier des modèles d'avant, mais la technologie est plus aboutie, de même que le design, qui devient soigné grâce au designer Roger Tallon, signant désormais les productions du Renard. La grande nouveauté provient des trois processeurs en carte et à la carte : le 6809 pour la continuité, le Z80 pour le CP/M omniprésent et le 8088 pour être à la nouvelle mode MS-DOS.

 

goupilogo
S.M.T. se place à la croisée des chemins. Elle finira par adopter en douceur la voie du compatible PC pur jus, avec son futur G4. Il utilise une architecture fond de panier pour sept cartes au format Europe Etendu de type B de 22 x 10 cm et 64 points. Un rack supplementaire autorise 12 cartes.
C'est bien calculé. La micro prend vite de l'essor et le G3 commence à bien se vendre, surtout dans les administrations qui favorisent l'éclosion des sociétés informatiques française. Évidemment, ce PC est un peu trop cher pour le particulier.
Au final, c'est surtout la version MS-DOS qui sera diffusée. On la retrouvera même en tête de pont du Nanoréseau de l'éducation nationale. Ce G3 se vendra bien, mais ne connaitra pas le succès du Bull Micral 30 dans ce domaine.

Parmi la douzaine de G3 que Silicium a récupérée jusqu'à aujourd'hui, nous avons trouvé 4 têtes de pont, 4 8088 simples et le reste de mixtes issus de clubs Microtel. Quasiment tous furent 8088. Les versions 6809 sont curieusement les plus rares. Alors que ce furent les premières qui étaient destinées aux particuliers et aux clubs genre Microtel.

Tout sur Goupil dans l'historique.

 

S.M.T. Goupil 3 version Flex
goupil3

 

 

Première acquisition : 1990
Généreux donateur : échappé de la ferraille à de nombreuses reprises, anonyme

Constructeur : Société de Micro-informatique et de Télécommunications (S.M.T.)
Modèle : Goupil G3
Année/Prix : 09/1982 (6809) 

CPU : Z80 (2 MHz puis 4 MHz) et 6809 (carte v2 68B09 à 2 MHz)
RAM/ROM : 64 Ko / 40 Ko (Basic) 4 Ko (bootstrap 6809)
Graphisme : 512x256 monochrome ou couleur 256 x 256 (en option)
Mémoire de Masse : Floppies 8", 5"1/4 et HD 10 Mo. A chaque système, son unité de disquettes. Cela peut vite devenir cher, mais c'est la seule solution pour une véritable compatibilité.

Périphériques:
Systèmes : CP/M 2.2 (Multiplan, Wordstar...), Flex

 

 

 

Goupil 3 Floppies

Le bi-flop 5"1/4 ou le duo flop/HD se colle à côté du moniteur monochrome pour une belle continuité.

 goupil3flop5goupil3hd

 

 

Et enfin, le sempiternel bi-flop 8 pouces d'une tonne et demi désormais noir et en fin de course. Le lecteur alerte comprendra que c’est le même que pour les Goupil 1 et 2. La tôle est alors peinte en noir au lieu du bleu marine et du rouge brique.

goupil3flop8

 

Sur FLEX, Jacques nous explique :

" La société SRPI a fabriqué les machines G3 à G5 pour le compte de la société SMT, avant que celle-ci ne reprenne une société de fabrication.
 J'ai moi-même beaucoup travaillé sous FLEX sur des Goupil 3 et VEGAS 6809 qui étaient, pour l'époque, des machines splendides. Ainsi, le G3 pouvait accueillir jusqu'à 1 Mo de mémoire par adjonction de cartes de 256 Ko ou 512 Ko, supportait une carte graphique au format Vidéotext 40x25 (qui a été un moment en concurrence avec le Minitel, au tout début, dans les années 1982 à 1985), une carte graphique en texte 80x25 en utilisant le composant 6845 de Motorola, et une carte graphique couleur 256x256.
Le principal handicap du FLEX était de ne pas générer de sous-répertoire. On avait 10 Mo de fichiers à la file !
J’avais décrit dans une revue du nom de "Microbidouille" quelques aménagements du FLEX, pour avoir un fichier du type 'command.com' de MS-DOS contenant des commandes résidentes, et commencé à travailler sur les sous-répertoires. Mais là, c'était un gros boulot ! "

 

Jeux ?

Il y avait même des jeux sous Flex !

Voici quelques-uns d'entre eux dont les illustrations sont particulièrement superbes.

goupil3jeux

 

Goupil 3-PC

Il sort un an plus tard et offre un combo floppy et disque dur. Son clavier est nouveau. La machine va connaitre un certain succès, nottament en tête de pont de nanoréseau du plan Informatique Pour Tous.

SMT tente aussi le Videotex avec deux configurations , le PCX 10 avec une carte de 6 entrées/sorties et le logiciel MCDOS. Le micro-serveur VXM 10 offre la même chose pour configuration 6809/flex. Le VXM 40 est la Rolls avec 320 à 576 Ko de RAM, 2 cartes 6809 et UniFlex sur disque dur de 10 Mo.

g3pc photo pub

 

Première acquisition : 1991
Généreux donateur : échappé de la ferraille à de nombreuses reprises, anonyme

Constructeur : Société de Micro-informatique et de Télécommunications (S.M.T.)
Modèle : Goupil G3-PC
Année/Prix : 09/1983 (8088) / de 11 000 F (UC 8088 seule) à 35 000 F suivant configuration

CPU : 8088 à 8 MHz et emplacement 8087
RAM/ROM : 128 Ko extensible à 256/ 40 Ko (Basic) 4 Ko (bootstrap 6809)
Graphisme : 512x256 monochrome ou couleur 256 x 256 (en option) et 640x400 mono ou 512x256 couleur (Goupil 3-PC)
Mémoire de Masse : Floppies 8", 5"1/4 et HD 10 Mo. A chaque système, son unité de disquettes. Cela peut vite devenir cher, mais c'est la seule solution pour une véritable compatibilité.

Périphériques:
Systèmes : MS-DOS 2.1, Prologue, CP/M 2.2 (Multiplan, Wordstar...), Flex

 

 

g3pc photo pub2

Go to Top