ico kaypro16Ceux qui s’en rappellent ont à l'esprit un mastodonte bien anguleux et en tôle d'aluminium. Ce sont les premiers modèles, ceux qui firent le succès de la marque. Cette boite avec clavier détachable va rester la même durant plusieurs modèles, pour des machines d’abord sous CP/M puis sous MS-DOS.

 

 

 kaypro logo

La société Non-Linear Systems est ancienne. Andrew Kay (1919-2014) conçoit le premier voltmètre numérique et fonde NLS en 1952. En 1982, la société s'attaque au marché des micro-ordinateurs en proposant un portable sous CP/M, le Kaypro. Concurrent directement inspiré d'Osborne, la machine se vend très bien. Évidemment, la presse compare le Kaypro à une boite de conserve. Mais l’offre de NSL est très bien packagée et attire les novices en mal de bureautique transportable avec ses logiciels vendus conjointement. Au-delà même, les interfaces série et parallèle vont attirer les techniciens de tous poils pour l’utiliser comme un terminal itinérant, solide et fiable. Arthur C. Clarke a écrit 2010 sur un Kaypro II depuis sa maison du Sri Lanka. Il envoyait les textes à son éditeur avec un modem.
Le virage MS-DOS est pris avec la forte demande des distributeurs et le Kaypro 16 va reprendre les mêmes recettes et plaire. Mais rapidement, les machines de Kaypro vont se noyer dans la masse des compatibles PC.
Comme nombre de sociétés de l'époque, la chute est brutale en 1990. La fin est définitive en 1992.

 

Non-Linear Systems Kaypro 10

ico kaypro10Pour répondre à un besoin d’espace, NSL intègre un disque dur. Le modèle 10 devient le plus cher de la gamme. Elle aurait été difficile à concevoir. La construction de ces machines est intelligente. Elle privilégie la robustesse à la miniaturisation. C’est du solide fait pour durer et son ergonomie est assez bonne. On peut passer du temps à y travailler, à la différence d’un Osborne dont la taille de l’écran demande rapidement de prendre rendez-vous chez l’ophtalmo.
Le modèle 10 est luxueux. Son écran monochrome de dimension très correct pour les canons de l’époque est très lisible. Son disque dur de 10 millions de caractères (comme on disait à l’époque) est très généreux pour faire tourner du CP/M. L’offre logicielle est très professionnelle et complète. Le succès est au rendez-vous d’une machine qui marque l’apogée du CP/M professionnel et transportable.

 

kaypro10

 

Suite bureautique

CP/M 2.2 est le système originellement proposé avec le Kaypro 10. La version 3.0 fonctionne aussi, ainsi des produits beaucoup plus exotiques.
Les logiciels les plus connus du Kaypro sont le traitement de textes WordStar accompagné de MailMerge, un outil de fusion de mailing. Le tableur SuperCalc et la base de données dBase II complètent l’offre. On trouve ensuite l’incontournable Microsoft Basic et le S-Basic de Kaypro. Autre force de la machine, sa capacité à se transformer en terminal avec Superterm. Rien de bien fun en somme pour le retrocomputist d’aujourd’hui.

kaypro10face

kaypro10pensebete

kaypro10cul

 

kaypro10 logo

 

Première acquisition : juin 2015
Généreux donateur : Bertrand Poupeau

Constructeur : Non-Linear Systems (USA)
Modèle : Kaypro 10
Année/Prix : 10/1983 - 1984 / $2795

CPU : Z80A à 4 MHz
RAM/ROM : 64 Ko / 4 Ko environ de bootstrap
Graphisme : texte 80x25 monochrome sur CRT 9" monochrome vert intégré
Mémoire de Masse : 1 floppie SFDD 390 Ko ,1 disque dur 10 Mo (contrôleur WD 1003)
Dimensions : 46x38x21 cm
Poids : 16 kg environ
Ports : Centronics et deux ports série

 

 

 

Non-Linear Systems Kaypro 16

ico kaypro16La version MS-DOS à base de 8088, dont le succès fut aussi important, quoique bien moins novatrice que la série sous CP/M. Les prix étaient toujours serrés.

 

 

 

kaypro16 logo

 

Première acquisition : juin 1999
Généreux donateur : Michel Bardin

Constructeur : Non-Linear Systems (USA)
Modèle : Kaypro 16
Année/Prix : 09/1985 / $2295 (biflop) et $3295 (disque dur)

CPU : 8088 à 4.77 MHz
RAM/ROM : 256 Ko extensibles à 512 Ko / Bios Phoenix
Graphisme : CGA 320x200 en 4 niveaux de gris en interne ou en RGB sur le moniteur externe ou 340x200x2 (CRT 9" monochrome vert intégré) texte 80x25
Mémoire de Masse : 1 ou 2 floppies 360 Ko ,1 disque dur 10 Mo (contrôleur WD 1003)
Dimensions : 46x38x21 cm
Poids : 16 kg environ
Périphériques : compatibles PC
L'offre logicielle comprend MS-DOS 2, CalcStar, GW-Basic, InfoStar, MailMerge, MITE, WordStar et des EAO

 

 kaypro16

 

Chronologie plus détaillée des machines

  • Kaycomp I : Le prototype vert qui servit de démonstrateur avant le lancement. (1982)
  • Kaypro II : Z80 à 2.5 MHz, 64 Ko de RAM, 2 floppies SF de 191 Ko, CP/M et la suite bureautique " Perfect Suite ", gris clair, $1795 (1982)
  • Kaypro IV : idem avec bifloppie double face de 390 Ko, gris et bleu (1983)Kaypro 10 : Idem avec un HD de 10 Mo et gris foncé (1983)
  • Kaypro 4, comme le IV avec Z80, demi-hauteur, floppies demi-hauteur, semi-graphiques et modem 300 bauds (1984)Kaypro 2X : idem 4 sans modem (1984)
  • Kaypro Robie :CP/M de bureau,identique au Kaypro 4 avec 2 floppies de 2.6 Mo placés sur l’écran et sans modem. Noir, il est surnommé " Darth Vader's Lunchbox " (1984)
  • Kaypro 2 : version dépouillée du 2x, avec une suite bureautique très limitée (1985)
  • Kaypro 4+88 : biprocesseur 8088 et Z80 et donc MS-DOS et CP/M, 256 Ko de RAM (1985)
  • Kaypro 16 : boitier proche du 10, 8088, 256 Ko de RAM, MS-DOS (1985)
  • Kaypro PC : avec une fréquence de processeur supérieure à celle de l’IBM PC et des promesses d’upgradabilité, il n’eut aucun succès (1985)
  • Kaypro 2000 et 2000+ : laptop, batterie, 8088, MS-DOS, surnommé " Darth Vader's Laptop" pour poursuivre la mauvaise blague (1985-1986) voir Goupil Club
  • Kaypro PC : desktop, XT, HD (1985)
  • Kaypro 286i : desktop, AT à 6 MHz, HD, le premier clone 286 de l'AT (1985)
  • Kaypro 1 : Kaypro 2X avec floppies verticaux et une suite bureautique très limitée (1986)
  • Kaypro 386 : desktop, AT3 à 8 MHz, fond de panier et carte-mère en slot (1987)

 

 

 

 

 

 

 

 

Go to Top