La plus obscure des séries de machines Commodore. Elle n’aura duré que 3 ou 4 ans. Les investissements furent importants, mais la machine était trop tardive et mal positionnée par le constructeur.

 

 

cbmlogo2

En 1981, Commodore sait qu’il doit trouver un successeur au PET qui est installé dans le segment semi-professionnel. Finalement, l’annonce publique est faite au CES d’été d’avril 1982. Commodore veut une machine haut de gamme au design travaillé, signe de l’avance du constructeur.

Trois modèles sont proposés. Les trois machines sont basées sur le processeur MOS 6509, une évolution du célèbre 6502. Elle est capable de gérer 1 Mo de RAM grâce à de la commutation de banques. Les 6502 utilisent de la commutation « externe », le 6509 dispose d’une commutation intégrée dans le cœur du processeur. Elle est réputée complexe à mettre en œuvre et n’a pas connu de succès.
Le P500 est le bas de la gamme qui fait le lien entre le monde familial et le monde pro. Il devient P128 lors du CES d’hiver.

Le P500 dispose de 128 Ko de RAM extensible à 256K sur la carte mère. L’affichage se fait en 16 couleurs en 320 x 200 avec le composant VIC-II. Le son est amélioré. Les ports IEEE-488, Datassette, cartouche et UHF sont disponibles. Un connecteur interne permet l’ajout d’une carte fille pour disposer d’un second processeur de type Z80 (la carte Z80 fut évoquée, mais jamais réalisée). La caisse est particulièrement soignée, conçue par le designer Ira Velinsky, et a remporté une médaille iF Design en 1983. Il designera ensuite le Plus/4.
À la base, un concept du Centre de Design Porsche de Stuttgart avait été évalué par Commodore, mais s’était avéré trop complexe à mettre en œuvre.

Le B700 est l’autre modèle initialement prévu en avril. Il dispose de la caisse que l’on connait avec le PET 8032SK ou le 8256. Il sera renommé BX256 à l’hiver. Il dispose d’un écran intégré, de 256 Ko de RAM extensible à 704 Ko, du coprocesseur 8088 et d’un affichage en 80 colonnes avec le composant CRTC.

Le B128 est le dernier modèle. C’est un mélange des deux précédents. Caisse à profil bas, 128 Ko extensibles à 704 Ko, 80 colonnes et processeur 8088 en option.

Pour compléter l’offre, les périphériques PET restent compatibles.
Le P500 sera rebaptisé P128 et seuls quelques exemplaires de préséries seront diffusés jusqu’en 1983 ou il sera arrêté.
Le B128 sera rebaptisé B500 avant d’être arrêté aux USA en 1984. Commodore Allemagne à Brunschweig continue de le produire dès la fin 1983 sous la dénomination C610, conjointement au B700 rebaptisé B710 et B720. Seules 3000 machines furent vendues jusqu’à la mi-1984. Fin 1984, la production est arrêtée et les stocks sont vendus jusqu’en 1985.
La ROM a toujours posé problème et les évolutions furent si nombreuses que les premiers modèles ne pouvaient pas faire tourner les programmes les plus récents !

En fin de compte, on estime à 15 000 le nombre de machines produites, toutes versions confondues. On est loin des millions de C64.

 

L'histoire de Commodore.

 

Commodore B610

c610

 

Toutes les versions !

On parle souvent de CBM-II pour désigner cette gamme de machines. En résumé nous trouvons :

  • P500 – P128 (quelques exemplaires de présérie aux USA)
  • B700 – BX256 – CBM 128-80 et CBM 256-80 (Hi sans drive) – C710 et C720 (Europe, ce dernier, présérie)
  • B128 (Lo) – B128-80 et B256-80 - BX128-80 et BX256-80 (8088) – C610 et C620 (Europe) – C630 (BX256-80 en Europe)
  • 8032-SK et 8256 (PET dans la caisse Hi)

 

Note :

Tous les modèles ont au moins 64 Ko, un CPU à 2MHz, le BASIC 4.0, l'affichage en 80x25 et unport série allant à 19200 bit/s. Les 610 et 710 ont 128 Ko de RAM, les 620 et 720 ont 256 Ko de RAM et les 630 et 730 ont 256 Ko de RAM et une carte pour coprocesseur

 

Une machine compatible P500 et B128 fut prototypée en D128. Elle devint le C128 pour être compatible C64.

 

Première acquisition : septembre 2010
Date : 06/1982 (B128) / $1300

Constructeur : Commodore

Modèle : B610

CPU : MOS 6509A à 2 MHz
RAM/ROM : 128 Ko extensibles à 256 sur la carte mère et 704 Ko par le bus / 24 Ko (BASIC 4+ et moniteur MLM)
Graphisme : Texte : 80x25 avec matrice de caractères 8x8 (MOS6545 CRTC)
Son : 3 voies (MOS6581 SID)
Mémoire de Masse : floppies via IEEE, le port cassette est non fonctionnel.

 

 

 Gros plan sur le B610c610 gros plan

 

La carte-mère du B610

c610 carte mere

 

 

 

Go to Top