rockwell aim65Les " Single Board Computer " ou SBC sont des grands classiques de l'apprentissage de l'assembleur des années 70. On les baptise volontiers " cartes d'apprentissage " en français. Jusqu'au milieu des années 80, ils ont été le support à l'apprentissage du langage machine de tel ou tel processeur. Intel, Motorola ou Texas furent les premiers à proposer des kits à même de permettre la découverte du langage dédié à leur processeur.

 

 

Une simple carte mère limitée à l'essentiel faisait l'affaire. Un affichage rudimentaire de type calculatrice à 5 ou 6 chiffres de 7 segments permettait d'afficher instructions et résultats. Un clavier de vingt touches permettait de saisir directement les mnémoniques en hexadécimal.

Un petit firmware de quelques kilo-octets permettait la réalisation de programmes qui tenait dans la mémoire en 1 Ko.

Simplement et rapidement, les possibilités furent étendues. Un support ROM permettait d'utiliser des programmes évolués et prêts à l'emploi d'abord un débogueur puis des langages évolués ou même des applications spécifiques. La mémoire vive était étendue, des ports d'entrées-sorties ajoutés, une sauvegarde sur cassette implémentée, une petite imprimante connectée... On arriva à la fin des années 70 à l'équivalent d'un micro-ordinateur. Ce dernier supplantera naturellement ces cartes. Ils sont plus polyvalents et ergonomiques. Leur diffusion à grande échelle permet d'avoir un cout plus bas. Ils n'ont que des avantages. Quelques SBC vont subsister pour des cas isolés.

 

Silicium a le plaisir de vous présenter un panel significatif de quelques-uns des plus beaux spécimens. Nous allons replacer les fiches des anciennes cartes d'apprentissage et ajouter quelques nouvelles. On remercie Jean Conter qui au début de 2010 nous a permis de recueillir certains spécimens particulièrement intéressants et Bertrand P. en 2017 pour le Commodore KIM-1.

 

Voici quelques spécimens. Ouvrez l'œil pour les prochains !

Motorola MEK6800 (1976)

ico mek6802d5

La grande série d'un des fondeurs les plus anciens pour son microprocesseur 8 bits star, le 6800.



 

Commodore KIM-1 (1976)

cmb kim1

Nous l'avons depuis 2017. C'est un grand classique dqui est censé être le premier du genre en 1976.
Le fondeur MOS Technology était devenu propriété de Commodore.
Le KIM-1 servait de base au MOS 6502 dont les déclinaisons équiperont les productions Commodore 8 bits.


 

Rockwell AIM-65 (1976)

rockwell aim65

Le frère de Kim, en mieux. Une belle carrière a fait ressembler l'AIM-65 en fin de vie à un micro-ordinateur.



 

Science Of Cambridge MK-14 (1979)

soc mk14

Nous ne l'avons pas, mais nous le cherchons. C'est un kit créé par le célèbre Clive Sinclair. Avec pour base un Z80, c'est le premier micro-ordinateur de l'inventeur qui était jusqu'alors plutôt tourné vers les microtuners. Il est très chichement doté et son prix est très bas. Le MK-14 va avoir du succès et ouvrira la voie aux célèbres micro-ordinateurs ZX-81 et Spectrum.



 

Elektor Junior Computer (1980)

elektor junior computer

La revue d'électronique européenne a commis son SBC. Grâce à la promotion du magazine, le succès et la durée de vie seront très importants.



 

Multitech MPF-1b et MPF-1p (1981)

multitech mpf1b

Deux célèbres cartes qui se vendaient dans un faux livre en similisky. 
Le succès fut au rendez-vous pendant de nombreuses années.


 

Graf Computer HEXIO

ico graf

En RFA, on apprenait l'assembleur Z80avec le NDR Klein Computer Z80 von Graf-Elektronik.
Surement pompé d'un produit créé en occident cinq ans avant.


 

SGS NBZ80-S Nanocomputer (1980)

sbs nbz80

L'italien SGS, filiale d'Olivetti a réalisé son kit Z80 dans un beau boitier anodisé
or et un " terminal " façon calculatrice.


 

Microlem MMD1

ico microlem mmd1

Italien toujours, mais beaucoup plus obscur. Nous ignorons tout de lui.



 

Microsystème Mazel II Réf. 40.10 (1977)

ico imazel2

Une carte française dont nous ne connaissons rien, mais dont nous sommes très fiers.



 

Intel SDK-51 Single Board Design Kit Computer

ico intel sdk51

Destiné à l’apprentissage de circuits à base de microcontroleurs 8031/8032. On apprécie son clavier orange façon Atari 400.


 

Intel MSC-85 Single Board Computer (1976)

ico intel mcs80

La célèbre carte pour découvrir le microprocesseur 8085A.


 

Intel MSC-86 Single Board Computer (1979)

ico intel sdk86

L’évolution de la précédente pour découvrir la puissance du 16 bits avec le 8086. Cette fut diffusée pendant de nombreuses années.


 

Intersil Intersept JR. (1976)

ico intersil intercept jr

Rare et unique, le jeu d’instruction du célèbre mini-ordinateur DEC PDP-8 est repris par Intersil.
Qui plus est, son IM6100C est en logique CMOS. 4 piles permettent de garder la mémoire constante…


 

Synertek SIM-1 (1977)

synertek sim-1

Une autre star bien plus puissante que le KIM-1 dont il s’inspire.



 

 

 

kim 1 pub byte

 

Go to Top