ico hp33En 1978, Hewlett-Packard renouvelle une partie de sa gamme, et abandonne la lignée Woodstock pour la gamme Spice : la HP-25 se trouve donc naturellement remplacée par la HP-33E, qui deviendra HP-33C en 1979 quand apparaît sa petite soeur perfectionnée : la HP-34C. Leur prix est en nette baisse, mais si les performances de la première n'ont guère évolué depuis la HP-25, la seconde réserve quelques (bonnes) surprises...

 

hp ancienlogo

 

En effet, si la HP-33E / HP-33C est la réponse à la sortie de la Texas Instruments TI Programmable 57 (lancée en 1977 par le concurrent texan et dont les fonctions de programmation surpassaient de peu celles de la HP-25), la HP-34C obtient (enfin) des capacités de programmation plus sophistiquées, sans pour autant être aussi inabordable que le haut de gamme HP de l'époque, la HP-67. Soyons honnêtes : les prix de ces machines se justifiaient également par la qualité de fabrication typiquement HP et donc bien supérieure à celle d'une TI-57 ou 58 et leur clavier hésitant...

 

La machine

C'est un agréable boîtier entièrement noir et très harmonieux, d'une taille à peine plus grande que sa devancière HP-25, mais restant aisé à tenir d'une main (et à utiliser avec le pouce de ladite main, d'ailleurs). Peu de changements sur le clavier de 30 touches toujours aussi agréable à l'usage malgré l'usage quasi-systématique des touches f (jaune) et g (bleue) pour accéder aux fonctions évoluées de la HP-33E/C. La HP-34C montrera les limites de ce système, puisque nécessitant une troisième touche de préfixe h (noire).

Les deux interrupteurs coulissants d'allumage de la machine et de mode programme sont toujours là aussi, cette machine est manifestement conçue pour permettre une transition sans douleur avec ses ancêtres. L'afficheur est toujours à diodes rouges donne dix chiffres, l'alimentation se fait toujours par un pack de batterie (maintenant sous trappe séparée), et la prise du chargeur est passée de la position centrale à l'extrême droite.

 

hp33c

Utilisation directe

Comme son ancêtre HP-25, la HP33E/C met à disposition un ensemble de fonctions mathématiques très complet pour l'époque : trigonométrie (en degrés, radians ou grandes), logarithmes, puissances, conversions de coordonnées ou sexagésimales, toujours huit mémoires de données (avec arithmétique directe possible) et évidemment la notation polonaise inversée, sa pile opérationnelle de quatre registres et LastX ainsi que ses touches de service ENTER↑, R↓ et x↔y étant devenues un standard chez HP. De même, toujours le recours systématique aux touches de fonctions f et g, mais c'est la rançon d'un clavier de trente touches seulement.

Les fonctions statistiques ont été améliorées, permettant de calculer la régression linéaire et le coefficient de corrélation, et quelques fonctions ajoutées : %, conversion de degrés en radians, et MANT qui permet en notation scientifique d'afficher provisoirement tous les chiffres significatifs et qui complète agréablement le formatage d'affichage par FIX (nombre de décimales), SCI (idem mais en notation scientifique) et ENG pour jongler avec les exposants en milliers, millions, milliards etc... Une nouveauté en prime : six codes d'erreur expliquent ce qui se passe quand cela ne se passe pas comme prévu... (et un septième avertit de l'effacement de la mémoire continue, par exemple après changement de batterie).

La HP-34C apporte en plus trois fonctions très puissantes : SOLVE et xy (INTEGRATE) : la première permet de résoudre numériquement une fonction mathématique, la seconde calcule des intégrales à volonté, sans qu'il soit nécessaire de programmer autre chose que l'équation étudiée. Quatn à la troisième, il s'agit de la factorielle calculant également la fonction gamma, ce qui fait trois particularités rares pour l'époque (TI n'y parviendra qu'à coup de module ROM supplémentaire). Dommage qu'il faille sans cesse jongler avec les trois touches de préfixe f, g et h !

Cet ensemble font de ces machines des outils de calcul numérique vraiment très complets.

 

Programmation

Pour rattrapper sa concurrente TI-57, HP s'est donné la peine d'ajouter à la HP-33E/C ce qui faisait cruellement défaut à la HP-25, les sous-programmes (fonctions GSB et RTN sur trois niveaux) tout en gardant le reste (adressage absolu par GTO, conditionnel grâce aux huit tests, PAUSE et l'indispensable touche R/S). Mais en conservant la même RAM limitée : huit mémoires et 49 pas de programme, même avec des codes combinés (n'occupant qu'un seul pas), il faut être modeste dans ses ambitions, ou passer au modèle au-dessus : la HP-34C !

En effet, cette dernière apporte tout ce qui manquait tant aux 33E/C : enfin un espace programmable plus confortable (et négociable) de 79 pas de programmes et 21 mémoires à 210 pas et 1 mémoire et des fonctions de programmation nettement plus évoluées : compteur de boucles (DSE et ISZ), quatre drapeaux, adressage indirect (via le même registre I que la HP-67), adressage symbolique (LBL avec en prime deux touches d'appel direct A et B).

Par contre, le système de codage des pas de programme est toujours aussi peu clair. Par exemple sur HP-33E/C, 01-15 0 signifie qu'au pas 01, le code 15 désigne la touche de la 1ère ligne et 5ème colonne (il s'agit de la touche de préfixe g), le code 0 indique la touche 0 (les chiffres n'ont pas le codage par ligne et colonne), et que donc la fonction préfixée g de la touche 0 a été programmée : il s'agit de la touche x2. De même, sur HP-34C, 001- 25,13,11 signifie h LBL A au premier pas. Mieux vaut saisir son programme du premier coup, d'autant que l'éditeur de la HP-33E/C se limite à avancer ou reculer d'un pas, à remplacer un pas par un autre ou à le neutraliser par g NOP (la HP-34C permet la suppression par h DEL mais toujours pas l'insertion).

Au final, une capacité de programmation suffisante pour contrer la concurrence : la HP-33E/C surpasse (de justesse) la TI-57, et la HP-34C s'approche assez de la TI-58C (compte-tenu de l'économie de pas en RPN). Dommage que l'une comme l'autre coûtent le double de leurs concurrentes respectives !

 

hp34c2

 

Périphériques dédiés

Néant.

 

Quelques ruses

La gamme Spice (dont font partie ces machines) a été la première à disposer d'un autotest intégré, accessible en pressant en même temps STO et ENTER↑ : si celui-ci est réussi, alors tous les segments de l'afficheur doivent s'allumer. En parlant d'affichage, à remarquer que les versions américaines affichent un point décimal et des virgules comme séparateur de milliers, et les versions européennes l'inverse.

Précaution d'emploi impérative : ne jamais raccorder le chargeur sans qu'un pack de batteries soit en place, sous peine de griller l'électronique de la machine !

 

Evolution

Pour les amateurs de noms de code (codename HP), ouvrons le placard aux épices : la gamme Spice (épice en américain) est composée des non-programmables HP-31E Ginger (gingembre) , HP-32E Thyme (thym), de la programmable HP-33E Sage (sauge), des financières HP-37E Parsley (persil) et HP-38E programmable Chive (civette), ainsi que du haut-de-gamme HP-34C Basil (basilic) ! Toutes ces machines partagent la même conception matérielle, seules les fonctions et le libellé des touches diffère.

A noter que la HP-33C est née HP-33E en 1978 et n'a acquis sa mémoire continue qu'en 1979, au moment même où la HP-34C est commercialisée.

 

Le coin du collectionneur

Avant toute acquisition, il faut absolument vérifier le bon fonctionnement de la machine sur son seul bloc d'accumulateurs. Pour la raison évoquée en rubrique "Quelques ruses", on ne compte plus les Spice grillées par un vendeur qui voulait juste vérifier le bon fonctionnement de la machine, alors que celle-ci avait un bloc d'accumulateurs hors service... A ce propos, ces blocs sont démontables et les éléments nickel-cadmium qui les composent sont de taille standard, donc leur remise en état n'est pas un problème insurmontable.

A part cela et sa tendance à la corrosion des contacts de batterie, c'est une machine solide et sans grand problèmes. Mais si les HP-33E et HP-33C sont suffisamment prisées pour qu'il soit difficile d'en trouver une à prix raisonnable, il ne faut pas y compter pour la HP-34C, dont le simple fait qu'il s'agisse de la dernière HP à diodes en fait un objet très recherché...

 

Caractéristiques techniques : Hewlett Packard HP-33E & HP-33C

Généreux donateur : Didier Carrière (mars 1999)

Système de calcul : notation polonaise inversée avec une pile de 4 registres et Last X, fonctions trigonométriques, logarithmiques, conversion polaire en rectangulaire, conversion décimal en sexagésimal, conversion de degrés en radians et leurs inverses ; partie entière, valeur absolue, carré, racine carrée, pourcentage, statistiques sur deux variables avec régression linéaire ; capacité de dix chiffres et exposant jusqu'à +-99
Langage de programmation : RPN avec sous-programmes
Mémoire : 8 mémoires numériques et 49 pas de programme, non constants sur HP-33E (constants sur HP-33C)

Afficheur : à diodes électroluminescentes rouges de 10 positions
Connecteurs : prise spécifique HP pour chargeur
Dimensions : 130x70x30mm
Poids : 180 g. (premiers modèles), 130 g. (modèles ultérieurs, après suppression de la plaque métallique interne)
Alimentation : pack de batteries HP 82109A contenant 2 unités nickel-cadmium type KR06
Chargeur : HP 82089B, temps de charge 5 à 9 heures machine éteinte, 17 heures machine allumée (1)
Autonomie : 3 heures (1)

Accessoires d'origine : pack de batteries, chargeur, manuel d'utilisation, manuel d'applications, guide de référence rapide, housse souple

Date de sortie : 1978 (HP-33E), 1979 (HP-33C)
Prix public : HP-33E : 590 francs (mai 1979) ; HP-33C : 650 francs (avril 1981)

(1) : Données constructeur

 

Caractéristiques techniques : Hewlett Packard HP-34C

Système de calcul : notation polonaise inversée avec une pile de 4 registres et Last X, fonctions trigonométriques, logarithmiques, conversion polaire en rectangulaire, conversion décimal en sexagésimal, conversion de degrés en radians et leurs inverses ; partie entière, valeur absolue, carré, racine carrée, pourcentage, statistiques sur deux variables avec régression linéaire, factorielle et fonction gamma, calculs de pourcentages, intégrale et solveur d'équations ; capacité de dix chiffres et exposant jusqu'à +-99
Langage de programmation : RPN avec drapeaux, adressage indirect, etc...
Mémoire : constante de 21 mémoires numériques et 79 pas de programme, négociables jusqu'à 1 mémoire et 210 pas de programme

Afficheur : à diodes électroluminescentes rouges de 10 positions
Connecteurs : prise spécifique HP pour chargeur
Dimensions : 130x70x30mm
Poids : 180 g. (premiers modèles), 130 g. (modèles ultérieurs, après suppression de la plaque métallique interne)
Alimentation : pack de batteries HP 82109A contenant 2 unités nickel-cadmium type KR06
Chargeur : HP 82089B, temps de charge 5 à 9 heures machine éteinte, 17 heures machine allumée (1)
Autonomie : 3 heures (1)

Accessoires d'origine : pack de batteries, chargeur, manuel d'utilisation, manuel d'applications, guide de référence rapide, housse souple

Date de sortie : 1979
Prix public :  918 francs (avril 1981)

(1) : Données constructeur

 

Référence : les revues de l'époque

  • Essai comparatif (HP-33E) dans L'Ordinateur Individuel n°7 page 29 (mai 1979)
  • Publicité (HP-34C) dans L'Ordinateur de Poche n°1 (avril 1981)
  • Qu'y a-t'il dans une HP-34C quand on l'ouvre ? L'Ordinateur de Poche n°12 page 31 (avril 1983)

 

 hp34c pub op1p8

Go to Top