ico 61

Silicium Editions a proposé une cartouche de jeu pour Philips Videopac : Interpol

Une rareté à l'histoire étonnante est malheureusement épuisée. Interpol est un jeu prototype qui n'a jamais été officiellement distribué sur Videopac. La société créatrice s'appellait GST Video. L'EPROM a été trouvée à Eindhoven en Hollande en 1999. Il méritait d'être distribué, mais avec une documentation tant sa complexité était importante comparée au reste de la gamme ! Grâce à une bande de passionnés, ce jeu fut finalement édité en 2000 comme il aurait pu l'être à l'époque... en boite avec documentation identique à celle de l’époque. La gamme de jeux Philips s'étant, à l'époque, arrêtée à 60, nous avons pris la liberté de faire de ce jeu le numéro 61. La mise en circulation a commencé en octobre 2000. 50 cartouches numérotées ont été produites.

This is a prototype game that was never officially released. The original EPROM was found in Eindhoven, mother town of Philips. This game had to be released with a complete doc because it was very complex and interesting. Thanx to many people, this was possible and is available for you now...as if it was a vintage one, complete in box with doc ! The Philips game series ended at #60 so we took the liberty to make it the #61 of the series. Sales started on october 2000. 50 carts were produced.

 61pub

La règle du jeu

Nicolas Sapin, ancien collectionneur et inventeur de ce trésor, nous raconte sa passionnante expérience : "Ce jeu est très attractif. Il se joue à deux joueurs. J'en veux pour preuve que même ma copine a fait 5 ou 6 parties avec moi (il exagère toujours)! C'est un savant mélange de mémoire et de stratégie. Pour une fois qu’on n’a pas un jeu bête et méchant où il ne s'agit que de faire boum boum !
Pour résumer rapidement le jeu : chaque joueur contrôle 2 personnages. L'un contrôle les espions et l'autre les policiers. Les policiers décident d'un code en début de partie. Les espions ne pourront pas quitter la ville s’ils n’ont pas ce code. L'essentiel du jeu se joue dans une ville symbolisée par un labyrinthe avec des immeubles dans lesquels sont disséminées les lettres du code. Le but des espions est de retrouver le code élaboré par les policiers en trouvant les lettres en se rendant soit à l'aéroport, soit au port pour fuir. Les policiers ont quant à eux pour mission de capturer les 2 espions. Quand un personnage est sélectionné, il devient invisible, car il agit à couvert. Cela corse le jeu mais des détails permettent de “soupçonner” sa position pour le joueur adverse. On imagine ensuite toutes les stratégies que l'on peut mettre en place dans les deux camps...

It's a very addictive game. Strategy and memory are required to play this game. In my opinion, it's far more interesting than any other Videopac action game. Even my girlfriend did play it with me ! Each player has two characters to controle. One has the spies while the other has the cops to controle. At the beginning, the cops create a code that will be necessary for the spies if they want to flee by air or sea. The scene takes place in a town that looks like a labyrinth with buildings with letters of the code inside. The spies aim at discovering the letters and to leave the town while the cops try to capture the spies. When a character is chosen, it disappears and becomes invisible because he acts in secret. One can imagine the strategy that can be used by both players...

 tv8

Voici le terrain de jeu
Les espions sont en rouge, les policiers en bleu. Le code est créé en bas à gauche par le joueur policier (la lettre B a déjà été placée dans un building). On distingue l'aéroport et le port.
Main playfield with the cops in blue and spies in red. Code is beeing created at the bottom left (B has been placed in a building). One can see the airport and seaport.

 ss1 ss2 ss3 

ss4 ss5 ss6

Le packaging

L'emballage est dans la suite logique des boites des cartouches précédentes. Le dessin, original, est réalisé dans le style BD que l'on trouve dans les dernières productions pour Videopac et surtout pour les Jopac. La réalisation est faite sur ordinateur à partir d'une esquisse :

 

61 crayonne

 

Le reste a entièrement été réalisé sur ordinateur,  en respectant le style et la mise en page Videopac :

 61 couv

 

Crédits

Cette cartouche a impliqué de nombreuses personnes : Olivier Boisseau, John Dondzilla, Jaro Gielens, Nicolas Sapin, Silicium, Sylvain De Chantal. Bravo et merci !

 

 

Go to Top